Xavier Laurent : « Nous étions déjà prêts »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Xavier Laurent : « Nous étions déjà prêts »

« Le point de départ de mon engagement date de la généralisation du mouvement de grève dans les lycées. Mon établissement était très concerné par les revendications : les problèmes de sécurité, une structure vétuste et des classes surchargées.
Quand le lycée Félix-Eboué a ouvert le bal, nous réfléchissions déjà de quelle manière nous allions nous aligner. Les élèves de certaines classes faisaient des appels du pied aux délégués, il y a eu plusieurs petites réunions. Notre mobilisation s'est déclenchée lorsque Félix-Eboué a lancé un appel. Nous étions dé