Laitquateur, du déforestage à la modernisation
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Laitquateur, du déforestage à la modernisation

Marie et Jean-Sébastien Eude ont créé en 2001 à Macouria leur entreprise de production de lait et de yaourt. Ils ont reçu une aide pour la mise en valeur des terrains de 137 000 euros, puis une autre pour se moderniser.

C«et argent de l'Europe, c'est essentiel. Sinon, ce n'est même plus la peine de songer à se développer. Mais il faut attendre deux ou trois ans qu'il arrive. » D'une phrase, Jean-Sébastien Eude résume toute la problématique des aides européennes pour les agriculteurs. Elles sont essentielles, mais elles mettent du temps à tomber. Rigueur oblige, les professionnels ne sont payés que sur présentation de factures