De l'or en brasse
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

De l'or en brasse

Arnaud SAINT-MAXENT

CHAMPIONNATS DE GUYANE. La saison de natation s'est conclue ce week-end. Trois jours pour décrocher des médailles et préparer les championnats de France.

Pour la majorité des nageurs présents, les championnats de Guyane, qui se sont déroulés vendredi, samedi et dimanche, étaient le dernier rendez-vous de la saison. Mais pour d'autres, ils constituaient une sorte de répétition générale en vue des championnats de France minimes et cadets qui auront lieu du 17 au 24 juillet à Lille, dans le nord de la France. Au total, 148 nageurs, dont un venu de Toulouse, étaient au départ pour une quarantaine de courses disputées, séries et finales comprises. Les concurrents étaient répartis en deux catégories, benjamins et moins et minimes et plus. Pas simple pour les minimes de décrocher un podium face à des cadets et surtout des juniors de 3 ou 4 ans leurs aînés. L'objectif pour beaucoup était donc surtout d'améliorer leurs records personnels.
. Le Mégaquarius toujours leader
Durant trois jours, le Mégaquarius Club de Guyane a dû répondre aux attaques de ses rivaux pour rester leader du département. Dans ses rangs, l'incontournable Qulaüs Quammie a remporté toutes ses courses chez les benjamins, ne décrochant pas moins de quatre titres de champion de Guyane. Le club peut aussi compter sur une bonne équipe minime avec des garçons comme Jérémy Gajate, Roy Gaëtan Tariaffe ou Yonel Govindin, respectivement champions de Guyane sur 50 m papillon, 50 m dos et 100 m nage libre. Les filles ne sont pas en reste avec de belles performances pour Nowely Mandé, qui remporte le 100 m nage libre chez les benjamines en réalisant trois secondes de moins que la meilleure minime, pour Coraline Erin également chez les benjamines et pour Gwenaëlle Faubert chez les juniors.
. Les Pacoussines préparent l'avenir
Mais le Mégaquarius doit aussi faire face à une montée en puissance de l'USLM Pacoussines qui abrite le discret mais efficace Anthony Ozier-Lafontaine, un minim