Aurélie Le Vern : double championne du monde de Jiu-Jitsu
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
MOUN LAGWIYANN

Aurélie Le Vern : double championne du monde de Jiu-Jitsu

Gaëtan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)
Aurélie Le Vern avec ses médailles de championne de monde -74kg et vice -championne du monde toutes catégories confondues en 2021
Aurélie Le Vern avec ses médailles de championne de monde -74kg et vice -championne du monde toutes catégories confondues en 2021

Alors qu’elle ne pratique le Jiu-Jitsu Brésilien que depuis 4 ans, Aurélie Le Vern a déjà remporté de nombreuses compétitions, dont deux championnats du monde. Arrivée en Guyane pour enseigner l’EPS au collège, c’est également sur le territoire qu’elle a commencé à exercer ce sport de combat. La championne nous raconte son parcours et nous dévoile sa manière de jongler entre profession et passion.

 Une multiple championne d’art martial en Guyane. C’est même ici, au club Six Blades, qu’Aurélie Le Vern, 30 ans, a commencé le Jiu Jitsu brésilien (JJB) il y a un peu plus de quatre ans.

A l’origine, Aurélie s’est rendue en Guyane pour enseigner l’éducation physique et sportive au collège Gérard Holder de Cayenne. Mais depuis son arrivée sur le territoire elle partage sa vie entre le sport de combat et sa profession. Après une année de judo, elle s’est initiée au JJB… pour ne plus jamais arrêter : « au début je voulais simplement découvrir puis j’ai trouvé ça plus passionnant. Ça m’a pris à cœur ». De par sa nature, le JJB contient également un peu de judo dans sa partie initiale. Sauf qu’une fois au sol, le vrai combat continue : « Tu commences debout, puis tu enchaines sur le tatami. c'est vraiment l'art de maitriser une personne jusqu'à l'abandon de l'adversaire par des techniques de soumission et d'étranglement ».

Cette envie de savoir