Un vendredi ceint de renforts régaliens et de discours
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Sécurité

Un vendredi ceint de renforts régaliens et de discours

Gérôme GUITTEAU, g.guitteau@agmedias.fr
Paul Huber, directeur des affaires judiciaires, Francine Augustin, greffière et Eric Dupond-Moretti, ministre de la justice discutent du cahier de doléances remis au premier par les greffiers du tribunal judiciaire, vendredi 30 septembre.
Paul Huber, directeur des affaires judiciaires, Francine Augustin, greffière et Eric Dupond-Moretti, ministre de la justice discutent du cahier de doléances remis au premier par les greffiers du tribunal judiciaire, vendredi 30 septembre. • G. GUITTEAU

 Des renforts à profusion au sein des forces de l'ordre ont été annoncés par le ministre de l'Intérieur. La justice connaîtra de manière plus modeste un accroissement de son personnel tout comme les douanes. Tous les passagers en direction de l'Hexagone seront contrôlés dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Voici les réponses gouvernementales à la hausse de la criminalité en Guyane et à l'incapacité actuelle de gérer l'ensemble du pénal.

 Il n'était pas question de faire maigre, ce vendredi 30 septembre. Entre les Assises de la sécurité, une visite ministérielle et deux arrivées gouvernementales de haut rang, il était évident pour Gabriel Serville, président de la Collectivité territoriale (CTG) que cette « journée fera date dans l'histoire de la Guyane. »
 
Si des Guyanaises et Guyanais peuvent se demander à quoi vont servir les quatre ateliers des Assises de la sécurité, personne ne pourra nier les annonces importantes des trois ministres lors de leur présence chez nous.

La place Beauvau confirme l'installation « définitive » d’une antenne Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) de 13 policiers d’élite. Vingt-cinq officiers de police judiciaire vont doper les services d'investigations des forces de l'ordre.

Pérennisation d'un septième escadron de gendarmerie mobile de 72 individus. Sur les 200 nouvelles brigades de gendarmerie dans la France rurale, quatre seront créées en Guyane avec deux brigades fluviales et deux routières soit 40 agents de plus. Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a même laissé la possibilité d'en ajouter afin de mieux protéger les agriculteurs.
Un million d'euros est proposé aux communes pour se doter d'un système de vidéosurveillances.

100 % des vols vers l'Hexagone seront contrôlés ainsi que l'intégralité des voyageurs et cela avant la fin du mois. Deux scanners permettant une vue in corpore doivent être