Saint-Laurent : l’École au bord de l’implosion ?
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

Saint-Laurent : l’École au bord de l’implosion ?

Samuel ZRALOS
Placé en garde à vue suite à l’agression d’un professeur de sport du lycée polyvalent Bertène-Juminer le 20 mai, un jeune homme de 18 ans passait en comparution immédiate le 27 mai - © SZ
Placé en garde à vue suite à l’agression d’un professeur de sport du lycée polyvalent Bertène-Juminer le 20 mai, un jeune homme de 18 ans passait en comparution immédiate le 27 mai - © SZ

Une nouvelle agression d’un professeur du lycée Bertène-Juminer est venue s’ajouter la semaine dernière à la longue liste des violences et dysfonctionnements qui traversent l’éducation nationale à Saint-Laurent du Maroni. Que se passe-t-il à l’Ouest ?

 Un élève et un professeur à bout qui se bousculent pour un refus d’entrée dans le gymnase, où les surveillants ne viennent jamais. L’enseignant s’éloigne, le jeune majeur arrive dans le dos, lui donne un coup sur le crâne. L’enseignant tombe à terre, perd conscience un instant, puis doit être pris en charge par les pompiers, il n’entendrait plus rien de l’oreille gauche. La scène s’est déroulée vendredi 20 mai dernier, vers 10h au sein du lycée polyvalent Bertène-Juminer de Saint-Laurent du Maroni.

Interpellé par la gendarmerie dans la foulée, l’élève accusé d’avoir porté le coup a été auditionné puis relâché, en attendant un éventuel dépôt de plainte. Les enseignants, eux, ont débrayé le reste de la matinée et annoncé l’exercice de leur droit de retrait à partir de lundi dernier.
Des violences à répétition

Si l’histoire vous semble peut-être familière, c’est que les actes de violence se succèdent à un rythme inquiétant au sein de l’éducation nationale de Saint-Laurent du Maroni. Les enseignants de la ville en font volontiers le récapitulatif « quasi-quotidien » sur les derniers