Prospérité se dresse contre la future centrale électrique de l'ouest guyanais
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Société - Ouest guyanais

Prospérité se dresse contre la future centrale électrique de l'ouest guyanais

Samuel Zralos
La CEOG a repris le déchiffrage et l'ouverture du pan de forêt ou doit se construire une centrale électrique.
La CEOG a repris le déchiffrage et l'ouverture du pan de forêt ou doit se construire une centrale électrique. • SAMUEL ZRALOS

Validé il y a un peu moins d'un an, le projet de centrale hybride porté par la société CEOG (centrale électrique de l’Ouest guyanais) suscite depuis ses débuts l’opposition des habitants de Prospérité. Il faut dire que la future centrale doit prendre ses quartiers à 1,6 kilomètres du village et même à 600 mètres des premières habitations.

 Quand les travaux de déchiffrage de la forêt autour crique Saint-Anne, à la limite entre Mana et Saint-Laurent-du-Maroni ont repris début juillet, après plusieurs mois d’arrêt, c’est l’indignation qui a également fait son retour à Prospérité, village presque à cheval sur ces deux communes de l’Ouest. Pas à l’idée même d’une centrale photovoltaïque dans la région, accueillie plutôt favorablement, mais contre l’encerclement du lieu. « Je ne dis pas non à ce qu’on nous présente comme une première mondiale, mais ce qui est dérangeant c’est l’emplacement de ce projet