Sécurité sociale : une grève contre l'embauche en CDD d'une retraitée
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Sécurité sociale : une grève contre l'embauche en CDD d'une retraitée

Nancy LAFINE, n.lafine@agmedias.fr

Un préavis de grève a été déposé ce mardi auprès de la direction de la Caisse générale de sécurité sociale de Guyane. Un mouvement protestataire pour dénoncer l'embauche en CDD d'une salariée anciennement retraitée et en provenance de l'hexagone. Une mobilisation est prévue le lundi 06 février à partir de 09h00.

L’activité salariale de la Caisse générale de sécurité sociale de Guyane (CGSS), pourrait être perturbée, le lundi 06 février prochain.

L’intersyndicale - composée de la CFDT, de la CFTC, de FO et de l’UTG - qui dénonce « la politique de recrutement de la direction et l’absence de formation des salariés » a déposé ce mardi un préavis de grève pour l’ensemble du personnel.

En cause ? « Une embauche au caractère spécifique ». 

« Il y a quelques semaines, la présence suspecte d'une dame au sein de l'entreprise a été signalée à la direction. Cette dernière nous a reçu une première fois, en nous expliquant que cette personne était présente dans le cadre d'une mise à disposition nationale [suite à un besoin en appui technique sur la partie des travailleurs indépendants à l'Urssaf, Ndlr] ; La prise en charge étant faite également au niveau du national. Nous avons donc fait un communiqué disant que toute nouvelle ressource est bien accueillie, tant que l'avancée des collègues locaux n'est pas mise en péril. À notre grande surprise, cette personne a en réalité signé un CDD chez nous. Une embauche qui nous parait un peu bizarre et surtout une prise en charge hors cadre légal  pour un CDD », relate Yannick Tsang-Sam-Moi, représentant de la section syndicale UTG de la CGSS.

Non au favoritisme !

Parmi les différentes revendications des grévistes : l’arrêt immédiat du contrat de travail de ce CDD, et surtout le remboursement des frais engagés par la CGSS de Guyane, pour cette employée.

«  Nous avons été à la rencontre du directeur des ressources humaines, qui, à notre demande nous a donné des éléments concernant ce contrat. Il est question cette fois-ci d'un CDD pour surcroit d'activité, prit en charge par la CGSS Guyane. En plus du très salaire - niveau 6 - il y a la prise en charge de plusieurs billets d'avion, car la personne embauchée vient de l'Hexagone.  Il y a eu un aller-retour payé pour un CDD du 1er novembre au 17 décembre 2022, et un second pour un contrat allant du 17 janvier au 4 mars 2023. A ça, il faut bien sûr ajouter la prise en charge de l'hébergement et la mise à disposition d'un véhicule de service », relate le représentant syndical.

Avant d'ajouter : « Autre spécificité de ce CDD, c'est une personne qui est sortie de sa retraite pour reprendre une activité chez nous. Tout ceci avec le budget réservé aux salariés locaux. C'est indécent de faire appel à quelqu'un qui vient de l'Hexagone, mais surtout qui était à la retraite quand on connait le contexte économique et social en Guyane. Pourquoi appeler une retraitée pour la remettre en activité ? Pourquoi prendre quelqu'un outre-atlantique ? Si personne n'a les compétences ici, pourquoi ne pas envoyer des collègues en formation afin d'acquérir ces dites compétences ?  peste Yannick Tsang-Sam-Moi.

Autant de questions auxquelles doit répondre la direction de la CGSS, que nous n'avons pas pu joindre à ce sujet.

À noter que le mouvement de protestation annoncé par l'intersyndicale pour le 6 février, est « reconductible et illimité ».