Retraites : Macron a choisi le 49.3
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

Retraites : Macron a choisi le 49.3

La séance à l'Assemblée démarre sous les huées, avant le déclenchement annoncé du 49.3
La séance à l'Assemblée démarre sous les huées, avant le déclenchement annoncé du 49.3 • D.R

Le Conseil des ministres a autorisé jeudi le gouvernement à engager sa responsabilité devant l'Assemblée nationale pour faire adopter la réforme des retraites sans vote, après le choix d'Emmanuel Macron de recourir à l'outil controversé du 49.3, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

"La Première ministre a demandé au président de pouvoir engager la responsabilité de son gouvernement sur le texte issu de la commission mixte paritaire" qui a réuni mercredi des députés et des sénateurs, a déclaré à l'AFP la présidence de la République.

Un Conseil des ministres a été convoqué en urgence et a décidé en quelques minutes.

Le débat à l'Assemblée nationale vient de commencer, sous les huées des députés d'opposition. Les députés de la Nupes ont entonné la Marseillaise à l'arrivée de la Première ministre Elisabeth Borne dans l'hémicycle.

Selon un participant à une ultime réunion du camp présidentiel autour d'Emmanuel Macron, "il a été considéré qu'il y avait trop d'incertitudes sur le vote" en raison du risque d'absence de majorité.

"Le président voulait aller au vote mais la Première ministre a considéré qu'en raison des incertitudes, elle devait demander au président de la République d'engager la responsabilité du gouvernement via le 49.3", a ajouté ce participant.