Les Antilles-Guyane prennent toute leur place, à droite, dans la campagne présidentielle
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
PRESIDENTIELLES 2022

Les Antilles-Guyane prennent toute leur place, à droite, dans la campagne présidentielle

FXG
Des voitures brûlées à Sainte-Rose, en Guadeloupe,  le 25 novembre 2021
Des voitures brûlées à Sainte-Rose, en Guadeloupe, le 25 novembre 2021 • CHRISTOPHE ARCHAMBAULT (AFP)

Il aura suffi que Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer lâche le terme « autonomie » au sujet de la Guadeloupe pour que les outre-mer deviennent un thème central de la campagne présidentielle qui a d’ores et déjà commencé.

 Il aura suffi que Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer lâche le terme « autonomie » au sujet de la Guadeloupe pour que les Antilles-Guyane et plus largement les outre-mer françaises deviennent un thème central de la campagne présidentielle qui a d’ores et déjà commencé. « La réponse gouvernementale à la crise aux Antilles, a twitté Xavier Bertrand, candidat à l’investiture LR, c’est l’autonomie ! Les Guadeloupéens et les Martiniquais ne veulent pas moins d’État, au contraire : ils entendent que l’État se tienne à leurs côtés et assume ses responsabilités. »


Alors que la mobilisation en Guadeloupe, suivie de celle non moins violente de la Martinique contre l’obligation vaccinale des soignants et des sapeurs-pompiers,