Le pass vaccinal adopté en première lecture contre l’avis des députés d’outre-mer
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

Le pass vaccinal adopté en première lecture contre l’avis des députés d’outre-mer

FXG, à Paris

Après trois jours de débats houleux, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture jeudi à 5 heures 25 le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique, c’est-à-dire la loi qui transforme le pass sanitaire en pass vaccinal. Retour sur trois jours de débat vu de chez nous.

 Sans surprise, les Guadeloupéens Justine Bénin et Max Mathiasin (Modem) ont voté pour tandis que le président de la délégation Outre-mer, le LREM Olivier Serva a voté contre, tout comme son collègue Guyanais, lui aussi LREM, Lénaïck Adam.

A gauche, Jean-Philippe Nilor a voté contre, tandis que sa collègue du groupe GDR, Manuela Kéclard-Mondésir, Josette Manin et Hélène Vainqueur-Christophe du groupe PS (absentes toutes les trois) n’ont pas pris part au vote.

D’ores et déjà la commission des lois avait adopté dès le 29 décembre, l’amendement Mathiasin-Bénin-Vainqueur donnant la possibilité, pour les préfets d’adapter les conditions de mise en œuvre des mesures fixées au niveau national, y compris décaler la date d’entrée en vigueur du pass vaccinal, « lorsque les circonstances locales l’exigent ».

Au cours des trois jours de débat, seul le député