Jean-Victor Castor contre le « diktat » de l'ONF
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Souveraineté

Jean-Victor Castor contre le « diktat » de l'ONF

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr

Le député Jean-Victor Castor fustige la politique menée par l'Office national des forêts en Guyane. Un véritable « Etat dans l'Etat ».

Le député indépendantiste est devenu vice-président de la mission d’information sur l’adaptation au changement climatique de la politique forestière et la restauration des milieux forestiers. Elle est plus connue comme la «Mission forêts ». Dans ce cadre le directeur général de l'Office national des forêts (ONF), M. Maillet et Mme Barbe, directrice de l’ONF outre-mer , ont été auditionnés, le 13 octobre dernier à l'Assemblée Nationale.

 

Malheureusement, aucune vidéo n'a été mise en ligne.

En revanche, Jean-Victor Castor a publié quelques bribes de son intervention : « J'ai dénoncé les pratiques de l’ONF en Guyane, qui se conduit comme un véritable « Etat dans l’Etat ». Je leur ai rappelé qu’il y a des Guyanais qui vivent « avec » et « de » la forêt. La population guyanaise n’a pas attendu l’ONF pour apprendre à protéger son environnement. Ce que l’Occident a nommé « développement durable », n’est en définitif qu’une déclinaison des modes de vie traditionnels des populations de Guyane.

En conséquence, la politique de l’interdit systématique, dictée par l’ONF en Guyane est une négation des savoirs-faire et être locaux. Pire, c’est une aberration sociologique, économique et surtout environnementale. »

Le passif de l'ONF chez nous est important. Entre le non paiement de l'impôt sur le foncier non bâti, l’introduction de l’acacia mangium afin de revitaliser les espaces détruits par la production aurifère qui se transforme en une catastrophe écologique car l'espèce est grandement invasive... la liste est longue.

« Quelle est la feuille de route de l’ONF en Guyane? J’ai exigé que celle-ci change radicalement et qu’elle soit conforme aux pratiques et aspirations guyanaises, tout en évitant les méfaits des choix occidentaux », propose Jean-Victor Castor.

Nous n'avons pas pour l'instant réussi à contacter la direction de l'ONF Guyane.