• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

Élections municipales à Apatou : un scrutin plus ouvert que jamais

La Rédaction Mardi 7 Septembre 2021 - 14h55
Élections municipales à Apatou : un scrutin plus ouvert que jamais
Laurietta Carolina, première femme bushinenge tête de liste à Apatou et soutenue par Gabriel Serville, troisième au premier tour avec 25,23% (351 voix), se maintient pour le second tour. - DR

Après des résultats serrés du premier tour, les discussions entre les deux listes arrivées en tête, celle de Moïse Edwin (37.56%) et celle de Gérard Fati (36.83%) avec la liste emmenée par Laurietta Carolina (25.60%) étaient très attendues en vue d’une alliance pour le second tour. Mais malgré plusieurs mains tendues, les discussions ont tourné court. Les trois listes ont décidé de se maintenir au second tour. En l’absence de fusion ou de retrait, l’issue du scrutin semble plus ouverte que jamais.

Au bout du suspense, Laurietta Carolina maintient sa candidature

« Fort de votre confiance et de votre soutien, nous poursuivons le travail engagé » c’est par cette phrase issue de son communiqué que Carolina Laurietta a finalement dévoilé les ambitions de son équipe pour le second tour des élections municipales qui se dérouleront à Apatou dimanche prochain.

Si une potentielle fusion avec la liste de Moïse Edwin avait un temps été envisagée pour promouvoir un changement d’équipe municipale à Apatou, il n’en sera finalement rien. Bien que distancés à l’occasion du premier tour, la candidate et son équipe ont décidé de maintenir leur candidature au second (le code électoral autorise toute liste ayant dépassée les 15% à se maintenir au second tour).

A la tête d’une liste de rassemblement comprenant des opposants à l’ancienne majorité comme des anciens membres de celles-ci, les discussions n’ont pas pu permettre de s’accorder sur un nom à soutenir au second tour.
Pas de fusion

Alors que son score réalisé au premier tour lui permettait de jouer les arbitres entre les deux candidats arrivés en tête, sa décision de ne pas fusionner avec l’un d’entre eux rend l’issue du scrutin plus ouverte que jamais. Seules dix voix d’écart avaient séparé. MoÏse Edwin arrivé en tête, de Gérard Fati au premier tour.

Les candidats ne s’y sont pas trompés et ont tous les deux adressé des appels au vote aux électeurs qui avaient choisi le bulletin de Laurietta Carolina au premier tour.
Moïse Edwin lors du premier tour © Florentin POPIEUL -

Edwin Moïse a mis en avant les convergences que son équipe entretenait avec la liste de Laurietta Carolina pour proposer un changement aux Apatouciens : « Comme son équipe, nous voulons porter le changement dans la commune d’Apatou, comme eux, nous voulons rompre avec les douze années de la mandature de Paul Dolianki. Comme vous le savez, M. Fati n’est que son petit frère et il assume la continuité. Et bien nous, nous voulons rompre avec cela »

Gérard Fati a pour sa part rappelé la proximité de certains membres de l’équipe de Laurietta Carolina avec l’ancienne majorité de son frère et espère bien convaincre certains électeurs de revenir vers lui : « Ses voix sont en quelques sortes nos voix aussi parce que nous étions ensemble. C’est elle qui est parti ailleurs. Donc nous allons essayer de récupérer ces voix-là »

Les trois candidats en lice n’ont désormais plus que quelques jours pour mobiliser leurs partisans et convaincre les électeurs encore indécis de rallier leur candidature. Les équipes des candidats savent, mieux que quiconque, que dimanche, chaque bulletin glissé dans l’urne pourra être décisif.

Qui remportera la mairie d'Apatou ? -


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
5 commentaires
13 commentaires
A la une
1 commentaire
8 commentaires