Les premières réactions
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Les premières réactions

Chantai Berthelot (PSG) : La Guyane a besoin que l'on réussisse
Rodolphe Alexandre est le futur président de l'assemblée de la CTG, quelle est votre première réaction ?
D'abord je regrette l'abstention malgré tout, même s'il y a eu une petite progression au second tour. On aurait aimé plus de votants dès le premier tour. C'est le choix des électeurs.
Avez-vous voté ?
Oui j'ai voté, bien sûr!
Pour qui ?
Je ne peux pas vous le dire...
Il y a eu beaucoup de réactions suite à l'annonce, au PSG, d'un vote nul ou blanc. Pouvez-vous expliquer cette position ?
L'abstention, c'est ne pas voter. Ce qui a été dit, c'est un vote blanc ou nul : c'est de dire, au vu des programmes et surtout de la posture au premier tour, qu'aucun des deux candidats n'a ouvert une porte pour dire qu'ils allaient discuter, alors qu'ils sont divers gauche. Nous aurions pu discuter sans même parler de fusion, discuter sur des éléments de programme des autres pour les mettre sur une plate-forme. Mais l'essentiel est que Rodolphe Alexandre réussisse pour la Guyane. C'est le souhait de tout mon coeur, car la Guyane a besoin que l'on réussisse.
Rémy-Louis Budoc (UDI) : La droite et le cente auraient pu gouverner cette collectivité