CTG, la rentrée, sénatoriales : les confessions de Rodolphe Alexandre
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ENTRETIEN FRANCE-GUYANE

CTG, la rentrée, sénatoriales : les confessions de Rodolphe Alexandre

Propos receuillis par Hermann ROSE-ELIE

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane accorde un entretien exclusif à la rédaction de France-Guyane. L'occasion de revenir avec lui sur les grands dossiers du moment.

La rentrée scolaire

Quel est votre sentiment général sur cette rentrée scolaire inédite ?


Vous avez raison. C’est effectivement une rentrée inédite, mais elle est structurée, organisée et très empirique. Nous avons beaucoup travaillé sur toutes les dispositions à mettre en place. Aujourd’hui, le pragmatisme doit l’emporter sur le dogme.

Tout est fin prêt de votre côté et au sein de vos services ?

Le premier élément, c’est que nous avons tenu compte de toutes les recommandations du Comité Scientifique Territorial que nous avons mis en place. Je remercie les services de la CTG qui se sont mobilisés et qui ont fait un travail remarquable, à tous les niveaux, du service logistique, aux services techniques, du service éducation à la direction de la communication.

Nous avons su rassurer les familles. Nous avons su commander les matériels de protection (masques, gel, distributeurs,…). Nous avons su organiser des campagnes spécifiques de dépistage des enfants et des familles hébergeantes.

Nous avons su assurer la désinfection des bâtiments et revoir les plans de circulation à l’intérieur. Un plan a été lancé pour changer les robinetteries par des commandes non manuelles.

Enfin, nos bus ont été équipés de films de protection spécifiques et une procédure solide a été mise en place pour le transport scolaire. Nous avons tout pris en compte, jusqu’aux internats et à la restauration scolaire.