Décès de trois militaires en juillet 2019 : le parquet requiert une ouverture d’information judiciaire contre X
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
justice

Décès de trois militaires en juillet 2019 : le parquet requiert une ouverture d’information judiciaire contre X

SH
Edgar Roellinger, Cédric Guyot et Mickaël Vandeville, issus régiment du génie de Besançon, étaient en Guyane pour une mission de destructions de sites d’orpaillage illégal. Ils sont morts le 17 juillet 2019, près de Papaïchton.
Edgar Roellinger, Cédric Guyot et Mickaël Vandeville, issus régiment du génie de Besançon, étaient en Guyane pour une mission de destructions de sites d’orpaillage illégal. Ils sont morts le 17 juillet 2019, près de Papaïchton. • PHOTO DR

Il y a un an, à quelques jours près, trois militaires du 19e régiment d’infanterie de Besançon étaient décédés par intoxication lors d’une mission de destruction à l’explosif de galeries d’extraction aurifères illégales à Papaïchton. Cinq autres soldats de la même unité avaient été hospitalisés.

Une enquête de flagrance puis préliminaire avait été ouverte il y a un an par le parquet de Cayenne afin d’établir les causes de la mort de trois soldats partis en mission de destruction de sites aurifères, près de Papaïchton, suivie d’une autre pour homicides et blessures involontaires, rappelle d’emblée Samuel Finielz, procureur de la République de Cayenne.

Le 17 juillet 2019, le groupe fouille opérationnelle spécialisée du 19e RI s’était rendu au niveau de la galerie n°6 d’un site illégal d’extraction aurifères afin de préparer les explosifs et les mettre en