Un arbitre de futsal violemment agressé, la LFG invite tous les acteurs à reprendre le chemin des terrains
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
AGRESSION

Un arbitre de futsal violemment agressé, la LFG invite tous les acteurs à reprendre le chemin des terrains

M. Cléoma, m.cleoma@agmedias.fr
Les incidents se sont déroulés à la fin du match – Yannick Ponet prenait la direction de sa voiture lorsqu’un groupe de jeunes l’accoste et lui assène plusieurs coups au niveau de la tête.
Les incidents se sont déroulés à la fin du match – Yannick Ponet prenait la direction de sa voiture lorsqu’un groupe de jeunes l’accoste et lui assène plusieurs coups au niveau de la tête. • @SHUTTERSTOCK

Dimanche 8 janvier dernier un arbitre Yannick Ponet a été victime d’une violente agression à l’issue du match de futsal entre le FC Frères de la Crik et FC Family comptant pour la 10e journée de R1. Une instruction est actuellement en cours.


C’est une énième agression dans le football local. Dimanche 8 janvier dernier, l’arbitre Yannick Ponet a été victime d’une violente agression à l’issue du match de futsal entre les Frères de la Crik et FC Family qui avait lieu au stade scolaire. Les incidents se sont déroulés à la fin du match – Yannick Ponet prenait la direction de sa voiture lorsqu’un groupe de jeunes l’accoste et lui assène plusieurs coups au niveau de la tête. Après plusieurs heures à l’hôpital, le médecin lui a prescrit 7 jours d’ITT. Yannick Ponet a porté plainte et la commission Régionale et de l’éthique de la ligue s’est saisi de cette affaire. Une instruction est en cours pour déterminer les causes de cet acte de violence.

 

« Je ne veux pas stigmatiser un club plus que l’autre, ou encore un quartier »

Selon des personnes présentes sur les lieux, les agressions auraient été commises par les supporters des Frères de la Crik. « C’est vrai que les arbitres ne sont pas toujours au niveau, mais Yannick il a arbitré un match avec des humains et une autre équipe avec des supporters qui sont des chiens. Il faut laisser ces gens-là entre eux, qu’ils s’entretuent entre eux. Ils ont un coach, c’est un c…, qui se plaignent que c’est toujours eux. Je lui ai dit que c’est toujours qui foutent la merdre ! C’est toujours les supporters des Frères de la Crik qui rentrent dans le hall avec des bouteilles en verre, de champagne etc. alors qu’ils savent que c’est interdit et par la suite ne comprennent pas les sanctions. Ce sont des c… ! », s’emporte ce joueur amateur de futsal. Antoine Nelson, le Secrétaire de la ligue de football de Guyane ne veut pas rentrer dans ces considérations. « Pour le moment je ne peux pas dire que ce sont les supporters des Frères de la Crik, car les personnes qui lui ont porté les coups ne lui ont rien dit. Pour le moment, il y a deux instructions, une de la police car il a porté plainte, et il y a également la commission de discipline qui s’est saisi de cette affaire et qui a déjà auditionné l’arbitre. L’audition a eu lieu mercredi soir (11 janvier). Des témoins vont également être entendus. Pour le moment nous sommes au stade de l’enquête, je ne veux pas stigmatiser un club plus que l’autre, ou encore un quartier ». Si le Secrétaire général ne veut pas « polémiquer », le Département Futsal a pris la décision de suspendre la programmation des matchs des Frères de la Crik ce week-end.

 

Vague de solidarité envers l’arbitre

Après ces incidents, plusieurs personnes, le corps arbitral, les joueurs, LFG ont condamné ces actes de violence et ont rappelé leur soutien à leur collègue. D’autres actions seront mises en place les jours à venir selon Antoine Nelson. Dans un communiqué daté du 11 janvier, ce dernier invite tout de même « tous les acteurs à reprendre le chemin des terrains dès ce week-end (12 au 13 janvier), en marquant notre solidarité et notre total soutien envers le corps arbitral et en ayant une attitude plus que bienveillante et respectueuse ».
Quid de l’état psychologique de Yannick Ponet ? « Il se sent mieux, il se repose » indique encore le Secretaire Général de la LFG.