Pêche illégale : interception mouvementée de 6 tapouilles
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
PECHE CLANDESTINE

Pêche illégale : interception mouvementée de 6 tapouilles

Rédaction Web
Photo : services de l'Etat en Guyane
Photo : services de l'Etat en Guyane

 Le 11 mars a été une journée intense sur le front de l’action contre la pêche illégale dans les eaux territoriales. Non moins de six tapouilles ont été interceptées, dont deux qui ont opposé une “ résistance très violente ”.

 Journée particulière sur le front de l’action contre la pêche illégale dans les eaux territoriales françaises. Le vendredi 11 mars, le patrouilleur « La Résolue » intercepte d’abord une tapouille brésilienne, le Simbad 1, avec à son bord six personnes. Ces derniers ont résisté au contrôle de l’équipe de visite par des tirs de mortiers d’artifice. Les militaires parviennent néanmoins à monter à bord. Un individu, ainsi que l’embarcation, contenant 1,5 tonne de poisson, dont des espèces protégées (requins et raies), et 20 kg de vessies natatoires ont été appréhendés.

Parallèlement, une tapouille mère, le « Comte Emmanuel », avec à son bord huit personnes,