Niveaux sur les fleuves : les records historiques de mars à nouveau battus
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
INONDATIONS

Niveaux sur les fleuves : les records historiques de mars à nouveau battus

Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)

Alors que les niveaux d’eau sur l’Oyapock ainsi que sur le Maroni ont à nouveau battu les records historiques de mars, le centre d’opération zonal a été activé par le préfet. En tout, 5,5 tonnes de fret (eau et denrées alimentaires) auront été livrés dans les territoires isolés de l’Est et de l’Ouest d'ici à demain. Le point complet.

La semaine dernière, le village Amérindien de Papaichton était déjà inondé © GT

Le terrain de volley du village Amérindien de Papaichton a pris l'eau © GT

Les berges de Maripasoula, elles aussi inondées © GT

© GT

© GT

Photo prise à Camopi. Vu sur la page Facebook de "Général Miso"

Photo prise à Camopi. Vu sur la page Facebook de "Général Miso"

Le chemin menant au village Amérindien de Papaichton était, lui aussi, sous les eaux

Les jeunes du bourg ont tout de même trouvé cela amusant

Photo prise à Camopi. Vu sur la page Facebook de "Général Miso"

Photo prise à Camopi. Vu sur la page Facebook de "Général Miso"

© GT

 « 2021 était déjà une année exceptionnelle, là on est passé sur une année encore plus exceptionnelle. Ce sont des niveaux d’eau que l’on n’a jamais eu », indique le Lieutenant-Colonel Teddy Bret, chef d’État-major interministériel de zone à la préfecture. Par exemple : à Taluen - sur le Haut-Maroni - le niveau du fleuve est 80 cm au-dessus du record déjà historique de mars…

Grâce à une accalmie en ce début de semaine, le niveau redescend actuellement doucement sur le très haut-Maroni. Parallèlement, la tendance est à la stabilisation entre Taluen et Maripasoula. En revanche, le niveau monte encore entre Grand-Santi et Apatou. Le fleuve Tapanahoni du Suriname, « influe sur...