Inondations sur la RN1 : des automobilistes racontent leur calvaire dans les embouteillages
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Inondations sur la RN1 : des automobilistes racontent leur calvaire dans les embouteillages

Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr)
Certains automobilistes sont restés coincés plusieurs heures dans les embouteillages.
Certains automobilistes sont restés coincés plusieurs heures dans les embouteillages. • RÉSEAUX SOCIAUX

 Il ne faisait pas bon emprunter la RN1 en direction de Macouria ce mercredi après-midi. La portion de route entre l’entrée de Soula 1 et le rond-point était particulièrement inondée à cause des fortes pluies de ces jours derniers. Des embouteillages infernaux se sont alors formés et certains automobilistes y ont passé un sale moment. Ils nous racontent.

 “Vu le temps que j’ai pris, quand je suis arrivé à la maison, j’avais mal au dos, mal aux jambes à force de rester assis à embrayer et freiner”. Après 4 heures 30 passés dans les embouteillages ce mercredi après-midi, Joseph est exténué physiquement. Comme des centaines de personnes, il se retrouve prisonnier du trafic routier alors qu’il rentre à son domicile, à Macouria, en passant par le pont du Larivot. Il a l’habitude d’emprunter cet itinéraire tous les jours et pourtant, mercredi, la situation sort de l'ordinaire. Dès 15 heures 45, le ralentissement s’opère vers le rond-point de la Crique Fouillée. “On avançait de 2 mètres et on attendait encore 10 minutes avant d’avancer d’encore 2 mètres.

Coincé dans les bouchons, il ne songe pas à passer par la route départementale 5 : “Je pensais que c’était un accident, je n’étais pas encore au courant que la route était inondée à ce point.” Au fil du temps qui passe, sa famille l’appelle