L'archéologie se développe en Guyane
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Histoire

L'archéologie se développe en Guyane

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr
Fouille archéologique Inrap Guyane
Fouille dans le cimetière d’urnes de Sable Blanc Est, sur le littoral occidental de Guyane française, par l’Inrap en 2006. • INRAP

Les chantiers se multiplient en Guyane, liés aux nombreux travaux en cours. La journée de l'archéologie est donc l'occasion de présenter les dernières découvertes de ces chantiers à la Maison des cultures et des mémoires de Guyane de 8h30 à 13h30, samedi.

 De nouveaux locaux pour l'Institut national de recherches archéologiques préventives, des nécropoles découvertes, un reportage fabuleux sur les peuples oubliés d'Amazonie (à regarder à la fin de l'article) ... Les chantiers se multiplient et sont à découvrir à la Maison des cultures et des mémoires de Guyane de 8h30 à 13h30, samedi à Rémire-Montjoly, derrière le bâtiment de Guyane la 1ère.

A 9h15, la première conférence narre les premiers travaux au niveau du pont du Larivot. Suit une étude sur la cour intérieure de l'immeuble Franconie dont Gustave fut député de la Guyane au XIXe siècle. A 10 heures, de nouvelles informations concernant l'habitation La Caroline seront données. Il y aura un focus aussi sur le camp Saint-Denis, lieu du futur commissariat à Cayenne.

A midi, on ira voir comment l'administration pénitentiaire gérait sa fourniture en eau aux Îles du Salut et enfin on terminera avec des expériences d'archéologies participatives avec les Wayanas de la Litany.

Pour aller plus loin vous pouvez lire les livres passionnants de Stephen Rostain ou des publications comme celle dont le lien suit.

publication de Stephen Rostain