La nuit de la lecture et de la peur
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Culture

La nuit de la lecture et de la peur

Louisette MARMOT-BELLONY

La bibliothèque Alexandre Franconie organisait la 7e édition de la nuit de la lecture le vendredi20 janvier sous le thème «de la peur.»

Cette nouvelle édition de la nuit de la lecture, vendredi 20 janvier à la bibliothèque Alexandre-Franconie a par ailleurs permis de mettre en exergue les créatures folkloriques faisant partie de la littérature guyanaise par le biais de contes , de livre etc...

Une sélection d'ouvrage était proposée au public par des libraires de la place autour de la peur. On pouvait trouver des livres faisant allusion à Halloween, des ouvrages de Colin Niel, de Christiane Taubira, ou encore des livres sur la jeunesse.

«Nous avons sélectionné des ouvrages qui ont un rapport avec la peur, il y en a pour tous les âges en passant par la fiction . Nous sommes toujours présent lors de ces nuits de la lecture », explique Diane Walther, responsable des collectivités.

L'objectif de cette manifestation était de susciter l'engouement et de démocratiser l'accès à la lecture.

Au rez de chaussée, le public a pu assister à la présentation de l'ouvrage Le cadeau de Mélila ainsi que son Kamishibaï .

Le Kamishibaï et l'ouvrage ont été réalisés en atelier d'écriture pour adultes à la bibliothèque Franconie.

Frédérique Varin auteure et éditrice avec le livre "le cadeau de Melila" réalisé en atelier à la bibliothèque Alexandre Franconie. • dr

« Cet atelier était dédié aux amateurs âgés de 18 ans ou plus, et était mixte. Le Kamishibaï c'est une manière de réconcilier le jeune avec la lecture, en prenant comme support des images. Ils nous a fallu une trentaine d'heures pour la création et la réalisation du décor ainsi que du livre en créole. Cela me permet de faire connaître et de valoriser les différentes cultures, ainsi que la gastronomie de la Guyane », explique Frédérique Varin auteur et éditrice.

Au 1er étage le public a eu droit à un atelier sur la libre expression autour du thème de la peur, par contre au 2nd étage un atelier sur les marionnettes étaient aussi proposés aux enfants de 0 à 7 ans, le 3e étage était consacré aux variations littéraires (ex: les écrivaines guyanaises irradiées de Fureur).

Cette manifestation s'est poursuivie dans la soirée avec l'animation tout public sur le parvis de la bibliothèque avec les contes et les créatures folkloriques de la Guyane et des Antilles (ex: Mamman dilo, lougarou, maskilili etc..) et à pris fin avec le défilé du groupe Kassialata.