Emmanuel Macron dans la tourmente et des Grands Frères face à la justice
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
LES RENDEZ-VOUS DE LA RÉDACTION

Emmanuel Macron dans la tourmente et des Grands Frères face à la justice

A.G
La semaine vue par les Guyanais à Matoury (Angélique Gros)
La semaine vue par les Guyanais à Matoury (Angélique Gros)

Chaque samedi, France-Guyane va à la rencontre des Guyanais pour aborder avec eux l'actualité. Quels sont les sujets qui les ont fait réagir, ont soulevé leur indignation ou leur émotion ? Rencontre avec des citoyens au détour des libres services du bourg de Matoury.

SAMEDI LA SEMAINE VUE PAR LES GUYANAIS. Alors qu'une mobilisation d'ampleur se prépare pour samedi prochain, en France et en Guyane, la semaine d'itinérance « mémorielle » de Macron n'aura pas été une sinécure. La polémique sur l'hommage au maréchal Pétain et la grogne de la population, notamment par rapport à l'augmentation vertigineuse des prix du carburant, ont rendu cette période peu propice au recueillement national.
LE SORT DE LÉON BERTRAND FIXÉ EN DÉCEMBRE
Cette semaine a aussi été riche en épisodes judiciaires avec ceux de Léon Bertrand et de Jean-Étienne Antoinette. L'ex-maire de Saint-Laurent est incarcéré depuis le 17 septembre, pour l'affaire de la prime de départ de 887 000 euros versés à Guy Le Navennec, ancien directeur de la Société d'économie mixte du nord-ouest guyanais (Senog). Ses avocats ont demandé jeudi auprès de la cour d'appel de Cayenne une dispense de peine. Le délibéré est attendu le 13 décembre. Jean-Étienne Antoinette, l'ex-maire de Kourou, j