De la (petite) revanche du monde animal en forêt
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
LITTÉRATURE

De la (petite) revanche du monde animal en forêt

O.Z.

La dernière BD d’Olivier Copin, Du rififi sur l’Inini, en collaboration avec Thierry Montford, nous plonge avec humour dans la forêt guyanaise. Agacés par le comportement des humains sur leur territoire, des animaux décident de contre-attaquer. Plus ou moins gentiment, mais avec beaucoup d’humour.

 La forêt guyanaise. Sous le bleu du ciel et parmi le vert des arbres, de braves animaux, rampant, marchant, volants, résistent encore et toujours à l’envahisseur : l’Humain. Tout comme les célèbres Gaulois de René Goscinny et Albert Uderzo, nos protagonistes s’amusent à jouer des tours pendables à leur ennemi. Il y a Amir le maïpouri, Ivan le pian, Pablo le hocco, Clara le ara, Roger le singe hurleur, Audrey la raie d’eau douce et Colibri.

Tous ligués contre l’humain, « ce gros malin » qui a le bon goût de lancer des savates sur les oiseaux ou encore de chasser les papillons. « Ça fait longtemps que ces animaux me trottaient dans la tête ! confie Olivier Copin. Nous prêtons souvent des sentiments aux animaux mais il y a fort à parier que nous les embêtons plus qu’autre chose… Le fait qu’ils puissent vouloir se tenir à distance de nous m’a fait penser à certains irréductibles gaulois célèbres en BD. Il devenait évident alors d’en faire quelque chose ! »