France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Eudoxie Baboul, 112 ans par « la volonté de Dieu »

N. L. Mardi 01 octobre 2013
Eudoxie Baboul, 112 ans par « la volonté de Dieu »
Eudoxie Baboul, avec son petit-fils Joubert Baboul, célèbre ses 112 ans aujourd'hui (NL)

Aujourd'hui, Eudoxie Baboul fête ses 112 ans. Née à la Savane Brigandin, un hameau de Sinnamary, la vice-doyenne de France vit depuis deux ans chez son petit-fils Joubert à Matoury.

La dame est coquette. Hors de question que son foulard gris et blanc ne couvre pas bien sa tête. Eudoxie Baboul, vice-doyenne des Français, fête ses 112 ans aujourd'hui. « Son véritable anniversaire, c'était hier » , sourit Joubert Baboul, son petit-fils 54 ans. La centenaire insiste et lui souffle qu'elle est née le 30 septembre 1901 mais n'a été déclarée à Sinnammary que le 1er octobre.
Si aujourd'hui Eudoxie Baboul a le souffle court, elle conserve ses souvenirs intacts. Notamment ces après-midi dans son abattis, à onze kilomètres de sa maison créole située au coeur de Sinnamary. « Elle cultivait fruits et légumes qu'elle revendait » , précise son petit-fils. C'est là-bas qu'elle confectionnait son couac, « mon plat préféré, accompagné de poisson » . « Elle mange du couac chaque jour et lorsque je lui tends une assiette de pommes de terre, elle rechigne » , ajoute tendrement Joubert.
Lorsque l'on évoque la Guyane avec Eudoxie, on retourne toujours à Sinnamary. « C'est mon endroit préféré » , murmure la vieille dame. La maison, qu'elle a habitée jusqu'à l'âge de 95 ans, est restée une demeure familiale. « Son voeu le plus cher est d'être exposée là-bas, suite à son décès » , précise Joubert.
La mort, elle y pense : « J'aimerais partir mais je ne peux rien contre la volonté de Dieu. » Eudoxie ne semble pas résignée et elle continue, inlassablement, de prier. Un chapelet gris entoure son poignet et deux vierges en plâtre, placées au bout de son lit, veillent sur elle. « Des souvenirs d'un pèlerinage à Lourdes, précise Joubert. Ma grand-mère est très pieuse. » Aux bals du carnaval, Eudoxie a toujours préféré la prière. Son livre de chevet reste la Bible et son « personnage » guyanais favori n'est autre que le prêtre Friche, aujourd'hui décédé, qui officiait à Sinnamary.
Fragilisée par une chute, Eudoxie reste alitée. Sa famille lui rend visite de temps en temps et dimanche midi, ils seront une cinquantaine pour festoyer autour d'un plat de poisson et de couac. Ses mets favoris.
La doyenne des Français, Olympe Amaury, a célébré ses 112 ans le 19 juin et vit dans le Loiret.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire