En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

PUG : Fotsing et Dorville destitués

par P.R. franceguyane.fr 30.10.2013

La ministre de l'enseignement supérieur Geneviève Fioraso a annoncé ce matin la nomination d'un administrateur provisoire du Pôle Universitaire Guyanais (PUG) et une autonomie renforcée dès 2014. René Dorville (Doyen du PUG) et Jean-Marie Fotsing (Président du PUG) sont ainsi démis de leurs fonctions. 


La ministre Geneviève Fioraso à l'Assemblée nationale (DR)
  Photo suivante »
1/3 |

Error type: Message: Function ereg() is deprecated File: /data/www/root/fa_guyane/vhosts/www-prod.fa_guyane/root/actualite/education-sante-environnement/greve-a-l-universite/pug-fotsing-et-dorville-destitues-177038.php Line: 663 Trace: 2 [show details] [hide details]
  • ereg ()
  • paramURL (string[4], 1)
Lancer le défilement auto

Afficher toutes les miniatures


 
Grève au PUG : Déclaration de Geneviève Fioraso

Déclaration de Madame Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, à l'issue du Conseil des ministres du mercredi 30 octobre 2013 :

La jeunesse de Guyane exprime fortement ses attentes en matière de formations supérieures (35 000 jeunes pour seulement 2 500 étudiants en Guyane). Tous les acteurs du pôle universitaire de Guyane appellent de leurs vœux la création d’une université de qualité, forte et porteuse d’espoirs.

Les difficultés de toutes natures rencontrées en cette rentrée universitaire ont permis de mesurer l’ampleur de ces attentes, que le Gouvernement a entendues. Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est mobilisé pour y répondre et, en accord avec le Ministère des Outre-Mer, a pris les dispositions immédiates suivantes, après consultation des parlementaires guyanais :

1) L’ensemble des difficultés constatées sur le campus sont en cours de résolution : la restauration est rétablie, la bibliothèque est mise en sécurité et rouverte, la sécurité est renforcée, la construction de logements pour les étudiants est programmée, et l’amélioration des transports est en cours.

2) Le rééquilibrage nécessaire de l’encadrement pédagogique, en faveur du pôle de Guyane, est immédiatement engagé, grâce au redéploiement de cinq postes de l’UAG. Une licence professionnelle « environnement » ouvrira à la rentrée 2014.

3) Pour résoudre les dysfonctionnements constatés dans le fonctionnement dupôle de Guyane, et en conformité avec l’article L 719-8 du code de l’éducation, la ministre nommera dans les tous prochains jours un administrateur provisoire, en lieu et place de la gouvernance actuelle de l’IESG et du pôle de Guyane, pour assurer la gestion des affaires courantes et mettre immédiatement en place un directoire chargé de reconstituer une gouvernance satisfaisante pour tous et pour l’ensemble du pôle de Guyane.

4) L’autonomie renforcée du pôle universitaire de Guyane sera mise en place dès 2014, par l’ordonnance qui doit faire suite à la loi du 22 juillet pour l’Enseignement supérieur et la recherche, et réorganiser la gouvernance des trois pôles de l’université Antilles-Guyane. Cette autonomie concernera la gestion des moyens et les orientations pédagogiques au niveau de la licence ; elle sera mise en œuvre par la nouvelle gouvernance.

5) Cette autonomie renforcée sera inscrite dans l’ordonnance en préparation comme une première étape vers la création d’une université de plein exercice, telle que les Assises régionales de l’enseignement supérieur et de la recherche en ont formulé le vœu. Cette perspective fera l’objet de larges concertations, associant les acteurs universitaires et les élus guyanais, et permettant de fixer le calendrier de sa mise en œuvre et de faire les choix les plus judicieux, de façon à garantir durablement les conditions d’excellence universitaire attendues par toute la population guyanaise.
 
 
La Garde des sceaux salue la réponse du gouvernement aux mobilisations étudiantes en Guyane

" Christiane TAUBIRA, Garde des sceaux, ministre de la Justice, salue la qualité d’écoute du Gouvernement, l’esprit d’ouverture de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche et l'implication déterminante du Premier Ministre pour répondre à l’aspiration d’une université de plein exercice en Guyane.

Il s'agit là d’un acte politique important qui traduit la confiance du Gouvernement à l’endroit des jeunes générations.

Il revient aux élus guyanais et aux acteurs universitaires d’y répondre avec toute la rigueur que nécessite naturellement la responsabilité de l'enseignement supérieur, et de s’élever aussi bien dans les tâches quotidiennes que dans les capacités prospectives, à la hauteur des enjeux et des défis posés dans un territoire où moins de 10% de la population en état de prétendre aux études supérieures y avaient accès sur place, et au niveau de l’exigence d’excellence qu'appellent ces enjeux et ces défis
."
   
 
GREVE AU PUG : ANNONCE DE GENEVIEVE FIORASO La réaction du Président de Région

" Le Président de Région, Rodolphe Alexandre, prend acte avec satisfaction de la prise de position de la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso. Il se réjouit qu’elle ait pris la mesure des légitimes revendications des enseignants et des étudiants du Pôle Universitaire Guyanais, et qu’elle y ait apporté des réponses fortes, témoignant d’une volonté ferme de résoudre au plus vite cette grave crise qui secoue depuis trop longtemps le monde universitaire guyanais. Tout en restant dans l’attente la prise du décret ministériel qui en fixerait les modalités et le calendrier de mise en oeuvre, le Président de Région remercie plus particulièrement la Ministre : - d’avoir pris acte de la nécessité de mettre en place à court terme une université de plein exercice, tout en créant avec effet immédiat les conditions d’une autonomie largement renforcée du Pôle Universitaire Guyanais ; - d’avoir bien voulu donner une suite favorable à sa demande de nomination d’un administrateur provisoire en lieu et place de la Direction de l’actuel Pôle universitaire de Guyane (qui a vocation à cesser d’exister à court terme dans sa forme actuelle). Il confirme travailler actuellement à la mise en place d’un groupe de travail, composé de représentants des Collectivités et Institutions concernées, de représentants du Pôle Guyane, de personnalités qualifiées, et de représentants syndicaux, dans le cadre de la tenue imminente d’un second acte des Assises de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, et de l’Innovation, et ce dans la perspective de la mise en place à échéance la plus resserrée possible d’une université de plein exercice qui soit viable, fonctionnelle, et attractive, tant pour les enseignantschercheurs que pour les étudiants."
   
 
Georges Patient

" Le sénateur Georges Patient se félicite que le gouvernement ait bien entendu les revendications des étudiants et du personnel enseignant de disposer d’une université de qualité adaptée à l’environnement géographique et culturel de la Guyane.
Il se réjouit que les élus, tous réunis, se soient associés pour porter au plus haut niveau ces aspirations légitimes.
Il salue le fait que la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ait pris les mesures correspondantes :
- L’amélioration des conditions de vie sur le campus,
- Le rééquilibrage nécessaire de l’encadrement pédagogique,
- La nomination dans les tous prochains jours d’un administrateur provisoire avec mise en place immédiate d’un directoire, chargé de reconstituer une gouvernance satisfaisante pour tous,
- L’autonomie renforcée du Pôle universitaire de Guyane dès 2014, première étape vers la création d’une université de plein exercice.
Il invite désormais tous les acteurs universitaires et les élus guyanais à maintenir cette cohésion et à travailler dans la plus grande sérénité et concertation pour préparer au mieux, dans la durabilité, les conditions de cette excellence universitaire, souhaitée par la population guyanaise. Une ambition, une volonté qui pour se concrétiser doivent être guidées par la quête de la réussite de la jeunesse guyanaise
."
 
 
 
Communiqué d’information : Animations du 30 & 31 Octobre 2013

" Le Collectif Etudiant et l’Intersyndicale vous invitent sur le Campus de Troubiran pour un moment de partage tout au long de la semaine :

Le Mercredi 30 Octobre 2013
Atelier « Montage poétique autour de Damas » conduit par Eugénie et Anne-Marie REZAIRE de 19h à 20h,
Session « Chansons Jazzy inédites » animée par Nicole PRIVAT entre 20h et 21h,
Cours de Djokan, art martial amazonien assuré par Loïs PINDARD de 20h à 21h,
Prestation musicale du groupe Amazon Tanbou de 21h à 22h,
Prestation musicale de Victor CLET à partir de 22h.

Le Jeudi 31 Octobre 2013
Partie de scrabble encadrée par Théo MENHITO de 17h à 19h,
Conférence-débat : « Le Multilinguisme : quelle place pour les langues à l’Université de Guyane ? » menée par Sophie ALBY et Quentin LE BERT de 19h à 20h30,
Du Lundi 28 Octobre 2013 au Samedi 02 Novembre 2013
Des cours d’arts martiaux assurés par l’équipe de Christian HARIDAS entre 18h30 et 21h

*Le reste du programme vous sera communiqué dans les jours qui suivent "
 
 
 
Intersyndicale
Communiqué suite aux déclarations de Geneviève FIORASO, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

" Nous regrettons le manque de considération manifesté par Madame la Ministre, qui s'est adressée seulement aux médias et non à l'Intersyndicale et au Collectif Étudiant.
1. Nous prenons acte des déclarations de Geneviève FIORASO à l'issue du Conseil des Ministres de ce matin. Au bout de trois semaines de grève, enfin, les dysfonctionnements concernant la gouvernance du pôle que nous avons justement dénoncés sont pris en compte par la nomination d'« un administrateur provisoire, en lieu et place de la gouvernance actuelle de l’IESG et du pôle de Guyane ». Toutefois, la question de la gouvernance des Chefs de Département n'a pas été abordée.
2. En outre, plusieurs points incontournables de nos revendications n'ont pas encore trouvé un aboutissement satisfaisant : Nous maintenons notre exigence de la création par décret d'une université de plein exercice au lieu de l'autonomie renforcée proposée dans le cadre d'une hypothétique ordonnance.
En effet, nous savons d'expérience que l'autonomie peut être retirée aussi vite qu'elle est accordée. Nous attirons votre attention sur notre rejet de toute reconfiguration de l'université en Guyane qui la placerait à nouveau sous la dépendance d'une instance supérieure comme cela serait le cas par exemple dans le cadre d'une « communauté d'établissements ». Nous maintenons également que les moyens proposés sont largement insuffisants pour permettre à notre jeunesse d'étudier correctement en Guyane. Le maintien en l’état de ces propositions dénoterait une méconnaissance flagrante des dossiers et / ou une incapacité à répondre à des problèmes structurels :
· 5 redéploiements de postes d'enseignants-chercheurs, mais aucune création de postes.
· Aucune création de postes d'agents administratifs et techniques · Absence de réponse à de nombreuses revendications : La restauration est loin d'être « rétablie », elle n'a jamais été établie et rien, à ce jour, n'a été acté à ce sujet. La question de l'autonomie du SUAPS n'est pas évoquée, ni celle des salles de TP, ainsi que de nombreux points mentionnés dans le cahier de revendications.
· Annonce de l'ouverture pour 2014 (!!!) d'une licence qui devait ouvrir dès septembre 2013. S'agit-il d'une erreur ou d'un recul ?
· La carte de formation des masters, et en particulier ceux de l'ESPÉ, n'est pas mentionnée.
3. Nous relevons avec inquiétude les informations contradictoires concernant la situation financière de l'UAG venant de Madame la Ministre et de la Présidente de l'UAG.
4. C'est pour toutes ces raisons que seule la venue immédiate en Guyane de Madame la Ministre pourra permettre l'ouverture de véritables négociations avec le collectif étudiant et l'intersyndicale du PUG.
5. Compte-tenu de la situation actuelle, nous appelons la population, la jeunesse de Guyane et le monde de l'éducation à renforcer la mobilisation qui nous a permis d'avancer jusque là. Cette mobilisation massive dès la rentrée du lundi 4 novembre sera déterminante pour que les sacrifices consentis par les grévistes puissent bénéficier à tous, à nos frères et soeurs, à nos enfants, et à la Guyane toute entière. Cayenne, le 30 octobre 2013 Le Collectif Etudiant et l’Intersyndicale du PUG
"
 
MDES
" Suite à l’annonce faite ce mercredi 30 octobre 2013 après trois semaines de grève par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Geneviève FIORASO
Le MDES prend acte de la disqualification de la gouvernance actuelle du Pole Universitaire de Guyane
La réponse de la ministre ne répond en aucune manière à la revendication de l’intersyndicale et du collectif des étudiants et à l’aspiration profonde du peuple guyanais sur la création immédiate de l’université de plein exercice.
Rappelle l’impérieuse nécessité pour notre Pays d’être doté d’outils de formation supérieure à la hauteur des espérances de notre jeunesse.
Le MDES réaffirme son adhésion entière à la proposition de l’intersyndicale et du collectif des étudiants : «  publication immédiate d’un décret d’application créant une université de plein exercice
". 
 
 
   
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Doujou 30.10.2013

A la place des tartines de communiqués tous plus inintéressants les uns que les autres, pourriez-vous france guyane nous faire une synthèse avec un minimum de distance (si vous avez le temps)

Répondre Signaler au modérateur
agouti 30.10.2013

Bonne nouvelle....mais il va falloir tenir le cap et démontrer aux instances antillaises et métropolitaines que les guyanais sont à même de gérer leur université. Car il est certain que ces mêmes instances attendront patiemment que ça se casse la gueule pour dire"Eh ben voila; on le savait, on peut toujours pas leur faire confiance.." et là....

Répondre Signaler au modérateur
Relena 30.10.2013

Mettre en place des "gardes fous" et beaucoup de transparences sur les ratios de gestion (finance, R-H), et cela incitera à travailler efficacement! C'est bien connu, plus on met de la pression (cf affaire Montlouis Deva), plus les gens feront des efforts

Répondre Signaler au modérateur
arleri 30.10.2013
Ouraah

ennfiiin, mais la, il faut continuer a se mobiliser pour encore pleins d'autres choses qui gangrènent toujours notre Guyane!!

Répondre Signaler au modérateur
Doujou 30.10.2013

Là il y aurait un paquet de voyous chez nos décideurs de tout poil, pour partie fossilisés ou ayant largement profité du "système", à renvoyer à leurs chères études

Répondre Signaler au modérateur
Relena 30.10.2013

C'est clair, quand est-ce que les gens vont arrêter de cautionner les "pourris" sous prétexte que ça se fait partout et que les mecs soient "populaires"?!

Répondre Signaler au modérateur
Relena 30.10.2013

Le coup de nettoyage des institutions guyanaises a t-il commencé? Peuple guyanais continuez à exiger l'excellence pour la Guyane, et ce à tous les niveaux!

Répondre Signaler au modérateur
monchou 30.10.2013
ça, c'est fait.

Bon, ça c'est fait. What's next?

Répondre Signaler au modérateur