L’érosion continue du pouvoir d’achat au Suriname
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
CHEZ NOS VOISINS

L’érosion continue du pouvoir d’achat au Suriname

Eric GERNEZ, à Paramaribo
Ici, 65 000 srd, soit environ 3 000 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes - © E.Gernez
Ici, 65 000 srd, soit environ 3 000 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes - © E.Gernez

Petit à petit, le pouvoir d’achat s’est dégradé jusqu’à venir maintenant à un niveau difficilement soutenable, pour les ménages comme pour le fonctionnement des entreprises.

Dévaluation vertigineuse du SRD
Sur notre photo d’illustration on peut compter 65.000 Suriname Dollars, celui que l’on appelle de son nom abrégé SRD. Sa création date du 1er janvier 2004. C’était à l’initiative du gouvernement du président Venetiaan qui a su, en son temps, apporter stabilité monétaire et développement économique au pays, avec l’aide d’une conjoncture favorable.

Ces 65.000 SRD au taux de change d’aujourd’hui valent environ 3.000 euros. Au moment de la création de la nouvelle monnaie, cette même somme en SRD aurait représenté plus de 20.000 euros ! En dix-huit ans, la monnaie a perdu près de sept fois sa valeur.
Inflation annuelle de 61%

L’indice des prix mesuré sur les douze mois écoulés mesure une inflation de 61%. Ce chiffre reflète la situation complètement dégradée du pouvoir d’achat des ménages. La dévaluation a appauvri la population. La crise mondiale, la pandémie et les problèmes de logistique ont eu pour conséquence de faire augmenter les prix. L’aspect local est qu’avec une situation d’instabilité de la monnaie, les prix sont plus volatils et le consommateur