Voyage sur la route des abolitions

Voyage sur la route des abolitions

F.-X.G.

La Franche-Comté, l'Alsace et la Lorraine ont en commun un patrimoine lié à l'histoire des abolitions.

Les tours opérateur de Pontarlier, Besançon, ou Colmar proposent des circuits touristiques qui permettent de visiter le fort de Joux dans le Haut-Doubs, où périt en captivité Toussaint Louverture, la commune de Champagney en Haute-Saône, le village d'où partirent les premières doléances pour l'abolition de l'esclavage des Noirs en 1789, la ville de Fessenheim, berceau de la famille de Victor Schoelcher, l'abolitionniste de 1848, et le village d'Embermenil en Meurthe et Moselle, où prêcha l'abbé Grégoire, l'abolitionniste de 1794. Le périple mémoriel et patrimonial conçu en 2002 a reçu le soutien de l'Unesco et a pris le nom de Route des abolitions de l'esclavage. Selon l'un des concepteurs de cette route, Philippe Pichot, « les quatre sites...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger