Une semaine consacrée au gang des « psychopathes »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Une semaine consacrée au gang des « psychopathes »

D. St-J.
Capi, agent du camp Arataï, a été retrouvé sans vie le 18 mai 2006, comme son collègue Domingo (photo d'archives)
Capi, agent du camp Arataï, a été retrouvé sans vie le 18 mai 2006, comme son collègue Domingo (photo d'archives)

La cour d'assises sera sous haute surveillance dès aujourd'hui avec les deux procès concernant un gang mi-garimpeiros, mi-tueurs à gage. Parmi eux, les meurtriers présumés de Philippe Gros et des deux agents de l'Arataï, Capi et Domingo.

CAYENNE. Cette semaine d'assises sera marquée par deux affaires de meurtres attribuées au gang des « psychopathes » , un nom qu'ils s'étaient eux-mêmes donné. Ce groupe de ressortissants brésiliens sévissait sur les montagnes Tortue entre la piste Bélizon et l'Approuague.