Quand l'apprentissage ouvre les portes de l'entreprise
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
ECONOMIE

Quand l'apprentissage ouvre les portes de l'entreprise

Cynthia Roussi

Une scolarité difficile peut ouvrir d'autres horizons. Alexandra Tran-Van-Nho, ancienne apprentie, a ouvert son cabinet d'esthétique à Rémire-Montjoly et forme maintenant d'autres jeunes à son tour.

La semaine dernière les femmes étaient célébrées par la Chambre des métiers et de l'artisanat. Des parcours et expériences différents ont pu être mis au grand jour. Parmi eux, celui d'Alexandra Tran Van Nho, 27 ans, chef d'entreprise depuis seulement un an. Ancienne apprentie du CFA, elle a ouvert son cabinet d'esthétique au centre commercial de Match Montjoly. « J'ai voulu devenir esthéticienne depuis le lycée, lorsque j'aidais ma soeur dans son cabinet d'esthétique