Le commerçant pointois était-il en règle ?

Le commerçant pointois était-il en règle ?

A.-J.V

Après l'incendie d'un bazar rue Sadi-Carnot, à Pointe-à-Pitre, qui a fait huit morts, des rumeurs courent les rues pointoises : le commerçant ne serait pas en règle, il aurait même pris la fuite. Nos confrères de France-Antilles ont interrogé quelques experts.

Le commerçant est-il en fuite, comme on le clame dans les rues de Pointe-à-Pitre ? Il aurait pris l'avion avec le reste de sa famille en fin de semaine dernière, après que son beau-frère eut liquidé son bazar, rue Gambetta, à quelques mètres du commissariat de police. « Il peut aller où bon lui semble puisqu'il n'a pas été mis en examen », répond le procureur. Fin de séquence.
« Le commerçant était-il en règle ? C'est la question que nous nous posons... » Cette question, Colette Koury, présidente de la chambre de commerce pointoise se la pose. Ses services aussi, qui ont fait la chasse aux documents pour retrouver le dossier peut-être déposé par le commerçant.
« Il semble qu'il n'y ait qu'un acte de vente du fonds de commerce notarié concernant le 15, rue Sadi-Carnot, qui devient le 15-17, rue Sadi-Carnot dans le document. Il n'y a rien d'autre dans nos archives », dit notre source à la chambre.

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger