L'Agora, un an déjà
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

L'Agora, un an déjà

Propos recueillis par Stéphanie BOUILLAGUET
L'Agora le soir de son inauguration, il y a un an (photo d'archives)
L'Agora le soir de son inauguration, il y a un an (photo d'archives)

Mercredi 3 octobre 2012, le cinéma Agora proposait ses premières séances. Un an et 110 films après, Daniel Robin, son directeur, dresse un bilan positif.

Après un an d'exploitation, la fréquentation de l'Agora est-elle satisfaisante ?
La fréquentation est au-dessus de nos prévisions. Notre ambition était que le cinéma devienne le premier produit culturel de Guyane. Elle a été largement satisfaite.
L'année dernière, votre objectif était d'atteindre 350 000 entrées par an. Cet objectif a-t-il été atteint ?
Je ne donnerai pas de chiffres.
À l'ouverture de l'Agora, vous aviez également déclaré qu'une large part sera faite aux films en version originale sous-titrée. Or, ils ne sont pas courants...