Coupe de France : Ça passe pour ASU Grand-Santi qui verra le 8e tour ! On connaît son adversaire
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Football. Coupe de France. 7e Tour

Coupe de France : Ça passe pour ASU Grand-Santi qui verra le 8e tour ! On connaît son adversaire

AP avec rédaction web
Dimanche, et malgré le temps maussade, le public s’est déplacé en masse au stade omnisports de Sinnamary
Dimanche, et malgré le temps maussade, le public s’est déplacé en masse au stade omnisports de Sinnamary • A.P

C’était une finale inédite. Elle opposait le Geldar de Kourou, recordman outremer en tant que premier club à atteindre les 16e de finale face à Grand-Santi, deux fois finaliste dans la compétition. À l’arrivée, c’est le club de l’Ouest qui obtient son billet pour le 8e Tour.

Dimanche, et malgré le temps maussade, le public s’est déplacé en masse au stade omnisports de Sinnamary pour ce match à suspense sur le papier. Dès le coup d’envoi, le ton est donné: on s’observe. Les Grands Santiens, plus appliqués sont les plus dangereux mais n’arrivent pas trouver la faille. Sur une action bien menée par Grand Santi, Santi, Talea Galgito, est fauché dans la surface de réparation, l’arbitre Noël Luxon signale le point de penalty. C’est le milieu Sullyvan Kago qui se charge de la sanction. Contre pied, parfait, Victor De Melo Montélo est battu. 1-0 pour ASU Grand-Santi, qui prend l’avantage juste avant la mi-temps sur le Geldar qui doit désormais proposer autre chose et se découvrir.

Les meilleurs éléments du Geldar sont dans un jour sans, Joël Sarruco et le capitaine Charlot Souvenson n’y arrivent pas, seul Max Groupil arrive à faire le jeu mais trop seul, n’ayant pas de solution se retrouve pris par la défense de Grand Santi bien en place. • A.P
Un match à suspense jusqu’au bout du bout

En 2e période, c’est encore les verts de l’ASU Grand Santi qui sont les plus déterminés eface à des adversaires qui semblent timorés. Les meilleurs éléments du Geldar sont dans un jour sans, Joël Sarruco et le capitaine Charlot Souvenson n’y arrivent pas, seul Max Groupil arrive à faire le jeu mais trop seul, n’ayant pas de solution se retrouve pris par la défense de Grand Santi bien en place.

Coup du sort, sur une action dans le camp de Grand Santi le tir de Joël Sarruco va heurter la main d’un défenseur de Grand Santi, l’arbitre ayant reçu l’approbation de son assistant pour la seconde fois montre le point de pénalty. Charlot Souvenson, le capitaine du Geldar pose le ballon sur le point de pénalty. Il est face à Janot Apaguy, ce dernier part du bon côté mais la balle va se loger dans ses buts à la 75e. C’est légalisation : ASC Le Geldar – ASU Grand Santi 1 – 1.

Les deux équipes ont eu des occasions mais sans réussite, le score en restait là, l’arbitre siffle la fin de la partie sur un score nul 1 but partout. (NDLR : en Coupe de France pas de prolongation lors des différents Tours sauf pour la finale. Place aux tirs au but.

 

Un exercice particulier certes mais qui se prépare à l’entrainement

Le premier tireur est du Geldar Charlot Souvenson face à Janot Apaguy, il transforme son tir.
Sullyvan Kago un très bon jeune de Grand Santi appelé chez les Yana Doko lui aussi trompe le portier Victor de Mélo Montélo. Les deux buteurs de la partie ont donné le ton.

Les deuxièmes de part et d’autre n’ont pas eu de réussite Angelo Kwasiba chez les blancs et Marius Kago chez les verts loupent leur tir.

Le mano à mano continue après les 5 premiers tirs, les deux équipes égalisent : 3 – 3
Le 6e tireur Stricker Youssou transforme son tir pour le Geldar au même titre que Philippe Kontou très bon défenseur de Grand Santi le contre-pied parfait.


C’est au tour de Joël Sarruco l’un des meilleurs buteurs du Geldar à s’élancer et la balle sort du cadre des buts.
Le dernier Yvelin Nozile transforme son tir et qualifie sa formation.

Les verts de Grand Santi sont en liesse et viennent d’inscrire une nouvelle page dans le palmarès du Club, c’est la toute première fois que le club arrive à ce stade de la compétition.


On connait le prochain adversaire de Asu Grand-Santi

L’information est tombée. Le prochain tour est prévu le dimanche 20 novembre. L'équipe de l'ASU Grand-Santi sera opposée à la formation de national 2, Évreux Football Club 27. 5e dans son championnat groupe A avec 12 Pts pour 7 matchs joués.

 

Les différentes réactions :

 

 

Belfi Adelano capitaine de Grand Santi !

Vous l’avez fait, une première qualification en 8e de Finale de la Coupe de France ?

Tout d’abord, je voulais remercier nos supporteurs qui ont fait le déplacement aussi et ceux et celles qui l’ont regardé à la télé. Au nom de l’équipe, je vous dis merci du fond du cœur.

Pour revenir sur la partie, nous avons marqué en premier et le match a été très compliqué, ils reviennent sur un pénalty. Mais en réalité étant plus grand en taille ils ont joué sur des balles longues. Mais nous avons tenu jusqu’au bout et c’est la 2e fois qu’on jouait une finale, la première fois on l’avait perdu et on s’est dit pas une 2e fois, donc on a tous mis pour le gagner et merci au seigneur.

 

 

Marcel Bafau, président de la Ligue de football

Les deux équipes sont venues avec leurs supporteurs, notamment ceux de Grand Santi et ceux de Kourou mais c’est vrai à Cayenne, les supporteurs des clubs en commune sont moins nombreux.

Nous remercions la ville de Sinnamary qui nous a accueillis depuis la semaine dernière avec les Yana Doko, ensuite les inters ligues chez les féminines et aujourd’hui la coupe de France. Nous saluons la ville et son service des sports qui ont mis le paquet car avec les Yana Doko on s’inquiétait sur la tenue de la rencontre mais on a eu les garanties et les engagements ont été respectés

On n’a pas encore statué pour le 8e Tour car on recevra l’équipe de l’Hexagone ?

On s’est dit que la Ligue de football aura son mot à dire mais on verra avec le comité directeur le stade plus approprié pour recevoir ce 8e Tour.


Charlot Souvenson le capitaine du Geldar de Kourou

Vous avez été mené au score, vous perdez ce soir mais on n’a pas vu un Grand Geldar aujourd’hui que s’est-il passé ?
Cela a été compliqué les tirs au but c’est une loterie, donc on est passé à côté, on ne dira pas qu’ils ont été meilleurs que nous, on ne va pas chercher d’excuse.


Sur la partie on n’a pas vu un grand Sarruco, ni vous, que s’est-il passé, trop de pression ?

Non, on va dire que c’était un jour sans, on a trop voulu bien faire et voilà, on est passé à côté, ce sera pour une prochaine fois.

 

 

Christian Clet, l’élu de la Ville de Sinnamary

Belle organisation dans votre commune. satisfait de la tenue de la rencontre ?

Oui on va profiter pour remercier le personnel qui a fait un travail remarquable. N’ayant pas d’échéance on avait un peu délaissé les affaires mais toute cette semaine ils ont travaillé sans relâche et notre terrain a repris de la couleur.

C’était une belle fête avec le public bravo aux acteurs et toute l’organisation. On continuera à travailler dans ce sens. Mais on ne demandera pas à la ligue de revenir, la Ligue reviendra automatiquement car nous travaillons pour mettre en place nos infrastructures hébergements, la lumière sera de retour d'ici cette semaine. Nous voulons accueillir des grands événements ici.