BASKET-BALL : Le rêve à portée de panier

BASKET-BALL : Le rêve à portée de panier

Ingrid SSOSSÉ
Les stagiaires se familiarisent avec le basket de haut niveau (IS)
Les stagiaires se familiarisent avec le basket de haut niveau (IS)

Jusqu'à samedi, le basket est la discipline reine au Stade scolaire, à Cayenne. 58 jeunes de 12 à 15 ans, filles et garçons, venus de toute la Guyane, suivent une formation jusqu'à aujourd'hui dans le premier camp de Kevin Séraphin, joueur de NBA.

Il est 6 heures, c'est un réveil matinal pour les pensionnaires du camp Guyastars. Car il faut être prêt pour l'entraînement qui débute à 8 heures. « Le réveil est dur, surtout qu'on n'a que 15 minutes pour se doucher. Je ne peux pas, alors je me lève plus tôt » , explique Barbara, 16 ans. Puis, direction le Stade scolaire pour une demi-heure de réveil musculaire pour tous les jeunes avec Sébastien Morin. C'est dur pour certains, mais au camp, on n'est pas là pour s'amuser. Au programme : de la technique par catégorie d'âge - Pro A pour les plus jeunes et NBA pour la catégorie au-dessus -, des concours et des matchs pendant trois jours. Une immersion totale dans le basket pro.
Quatre entraîneurs ont d'ailleurs été mobilisés pour encadrer la formation. Ils sont aidés par onze coachs locaux venus encadrer les jeunes et également se former auprès de ces professionnels. C'est le cas de Kendel Sainte-Luce, entraîneur du Cosma : « C'est une bonne chose qu'ils soient là, c'est un autre vécu, un autre niveau vu les équipes qu'ils encadrent. On échange et on va appliquer tout cela en club. » Un échange qui permettra à terme de faire évoluer le basket guyanais, tant au niveau des entraîneurs que des joueurs.
Avec pas moins de huit heures de basket par jour, les jeunes passionnés devaient...

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger