Mémorial des victimes de l’esclavage : Bachelot signe une convention avec le CM98
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Mémorial des victimes de l’esclavage : Bachelot signe une convention avec le CM98

FXG, à Paris

Un colloque « Des victimes de l’esclavage aux noms de la liberté - Pour un mémorial national en hommage aux victimes de l’esclavage » s’est tenu jeudi 3 février au siège des archives nationales à Pierrefitte (95), à trois mois de la fin du mandat d’Emmanuel Macron qui avait promis un mémorial aux victimes de l’esclavage.

 Après avoir évoqué d’abord le contexte de l’esclavage dans les colonies françaises et son abolition, l’historien guadeloupéen Frédéric Régent, missionné par le Premier ministre comme conseiller scientifique du projet du Mémorial des Tuileries, a ouvert une première table ronde sur le processus d’attribution des noms en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à la Réunion avec les directeurs des Archives départementales de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane. Puis Gilles Gérard, historien et anthropologue de la Réunion, Jean-Yves Prudentos du CM98 Guadeloupe, Kristen Sarge, directeur Musées et Patrimoine à la collectivité territoriale de la Guyane, Jacqueline Zonzon, responsable de l’association des professeurs d’histoire-géographie de la Guyane et Alex Bourdon, président de l'Association Martiniquaise de Recherche sur l'Histoire des Familles,