Haïti : l’ONU alerte sur la détérioration de la situation sécuritaire à Port-au-Prince
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Haïti : l’ONU alerte sur la détérioration de la situation sécuritaire à Port-au-Prince

La Rédaction (avec AFP)
Un quartier de Port-au-Prince, en Haïti, le 27 octobre 2021 - Ricardo ARDUENGO (AFP)
Un quartier de Port-au-Prince, en Haïti, le 27 octobre 2021 - Ricardo ARDUENGO (AFP)

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, s’est dite profondément troublée, par les graves répercussions sur les droits humains générées par la recrudescence de la violence impliquant des bandes lourdement armées à Port-au-Prince, en Haïti.

Sur le site de l'ONU, Michelle Bachelet déplore « une violence armée qui a atteint des niveaux inimaginables et intolérables en Haïti »
Elle a demandeé dans un communiqué à ce que « des mesures urgentes soient prises pour rétablir l'Etat de droit, protéger la population contre la violence armée et demander des comptes aux commanditaires politiques et économiques de ces gangs ».
Violences extrêmes
Au cours des trois dernières semaines, au moins 92 personnes non-affiliées à des gangs et quelque 96 personnes présumées membres de gangs, auraient été tuées lors d'attaques