L'association Mémoire de l'Outre-mer garde le contact avec les Guyanais
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

L'association Mémoire de l'Outre-mer garde le contact avec les Guyanais

SH
Engagé politiquement, élu dimanche dernier sur la liste de la maire sortante de Nantes, Michel Cocotier l'est aussi du point de vue associatif, en lien avec les Ultramarins de différents territoires depuis le début de la crise sanitaire.
Engagé politiquement, élu dimanche dernier sur la liste de la maire sortante de Nantes, Michel Cocotier l'est aussi du point de vue associatif, en lien avec les Ultramarins de différents territoires depuis le début de la crise sanitaire. • CAPTURE D'ÉCRAN OUEST FRANCE

A 7 000 kilomètres de Cayenne, l'association Mémoire de l'Outre-mer, basée à Nantes et dirigée par un Guyanais, Michel Cocotier, continue de s'inquiéter du sort des ressortissants ultramarins domiciliés dans l'Hexagone et qui n'ont pas pu rentrer auprès de leur famille depuis le début de la crise sanitaire. Beaucoup sont des étudiants, restés seuls, qui parfois se sont retrouvés dans des situations délicates.

L'ancien proviseur du lycée Guist'hau, à Nantes, est un Guyanais engagé. Âgé de 63 ans, retraité depuis un an, il a été élu dimanche dernier sur la liste de Johanna Roland, maire sortante. Mais cet ancien Parisien est aussi, depuis plusieurs années, président de l'association Mémoire de l'Outre-mer, créée en 1989 et dorénavant rattachée au service Culture et Patrimoine de la Cité des Ducs. L’association développe toutes les actions, toutes les synergies susceptibles de rassembler autour des richesses culturelles du Grand Outre-mer... Mémoire de l'Outre-Mer a également contribué avec d'autres associations à la création par la ville de Nantes du Mémorial à l'abolition