L'abattoir a rouvert et la viande locale de retour sur les étals
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
Crise sanitaire — consommation

L'abattoir a rouvert et la viande locale de retour sur les étals

SH
Guy D'Abreu (en médaillon) évoque les difficultés rencontrées par la filière depuis le début de la crise.
Guy D'Abreu (en médaillon) évoque les difficultés rencontrées par la filière depuis le début de la crise. • PHOTOS D'ARCHIVES FRANCE GUYANE

Après plus d'une semaine de fermeture, l'abattoir a repris du service. Progressivement, tout au long de la semaine, les artisans-bouchers ont vu leurs étals se remplir à nouveau de viande locale. Un événement qui, cependant, n'efface pas les difficultés rencontrées par la filière depuis le début de la crise du coronavirus.

Avec la réouverture mardi dernier de l’abattoir territorial, les bouchers ont à nouveau pu offrir de la viande locale à leur clientèle. Ce matin, dans sa boutique, à la halle centrale de Cayenne, Guy D’Abreu, également président du 2BTCG (Fédération des boucheries) affichait un sourire… mitigé. « Ça nous a inquiété, explique-t-il, mais on a tout de suite pris les devants quand nous avons appris cette nouvelle de la fermeture de l’abattoir. Avec ce qu’il nous restait, on a réussi à ouvrir encore quelques jours, sauf samedi dernier. »

Depuis trois jours donc, l’abattoir de Rémire a repris son activité. « On a rouvert mardi, avec les mêmes horaires. Les neuf salariés et quatre intérimaires,