« La réanimation est déjà saturée et les hôpitaux aussi »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

« La réanimation est déjà saturée et les hôpitaux aussi »

A.G.
Le comité territorial d’experts médicaux de la Collectivité territoriale s’est entretenu avec le professeur Olivier Hermine, hématologue à l'hôpital Necker, à Paris dont la venue en Guyane est annoncée le 9 juillet.
Le comité territorial d’experts médicaux de la Collectivité territoriale s’est entretenu avec le professeur Olivier Hermine, hématologue à l'hôpital Necker, à Paris dont la venue en Guyane est annoncée le 9 juillet. • AG

Le comité territorial d’experts médicaux de la Collectivité territoriale de Guyane salue la nomination d’un directeur de crise et demande davantage de transparence. Il déclare être en faveur d’essais cliniques en Guyane et d’une meilleure détection pré-symptomatique des complications des patients Covid-19.

Le comité territorial d’experts médicaux de la Collectivité territoriale (CTG) est inquiet. Ce lundi matin, il demande qu’une solution soit trouvée en urgence pour augmenter le nombre de places en réanimation. « Quand on voit que, aujourd’hui, la réanimation est déjà saturée et les hôpitaux aussi, il y a une réelle inquiétude, souligne le Dr Mirdad Kazanji, directeur de l’institut Pasteur, à Cayenne. Il rappelle que 10 % des cas actifs, en moyenne, sont hospitalisés. Sur 5.054 cas, 3.070 sont actifs et, pour l’heure, 124 patients sont hospitalisés et 29 en réanimation.

Selon l’épidémiologiste Manuella Imounga Desrozières, le confinement « responsable » n’a pas eu l’effet escompté : « On est passé de 22 % de taux de positivité au 9 juin à 29 % au 4 juillet. »
Pour un deuxième hôpital de campagne
Suite à l’ultimatum du président de la CTG, Rodolphe Alexandre, la semaine dernière, le gouvernement a annoncé