Annick Girardin détaille la nouvelle stratégie face au Covid-19
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Annick Girardin détaille la nouvelle stratégie face au Covid-19

A.G.
Le comité de gestion de la crise étendu, qui aura désormais vocation a se réunir chaque semaine, s'est tenu hier soir pendant plus de deux heures sous la houlette d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer.
Le comité de gestion de la crise étendu, qui aura désormais vocation a se réunir chaque semaine, s'est tenu hier soir pendant plus de deux heures sous la houlette d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer. • A.G.

Le comité de gestion de la crise étendu s’est tenu hier sous la houlette d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Après l’exposé des nouveaux contours de la stratégie de l’Etat face à la crise, un débat a eu lieu avec les élus et les acteurs associatifs sur la nécessité d’un reconfinement.

Hier soir, le comité de gestion de crise étendu (Cogec) a été installé en présence des services de l’Etat, d’élus, de représentants du monde associatif et de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. Alors que le manque de moyens pour faire face à la crise en Guyane a été dénoncé, la ministre a énuméré les moyens supplémentaires déployés sur le territoire pour faire face à l’urgence de la situation épidémiologique (lire ci-contre). Les gestes barrières et le port du masque font partie des leviers permettant d’éviter la propagation du virus, ainsi que la ministre l’a rappelé : « Il n’y a pas de pénurie de masque, ici, en Guyane. Près d’1,8 million de masques ont été livrés par l’Etat pour les personnes vulnérables, dont près de 750 000 qui ont déjà été distribués à la population. 200 000 masques seront livrés prochainement ici, en Guyane. (...) La diffusion de messages sonores dans différentes langues du territoire sera aussi faite dans les jours qui viennent. Elle sera menée là aussi par les maires et nous sommes là pour vous accompagner. (...) La stratégie de tests et de tracing va être poursuivie de manière soutenue et déployée sur le territoire, avec une vigilance particulière de l’autorité nationale sur la disponibilité des moyens. (...) On me dit que nous pouvons très rapidemment aller jusqu'à 1.000 tests par jour avec les machines actuelles, une fois obtenus les renforts en biologistes. Il faut que ces renforts soient précisés très rapidemment et nous y répondrons. Je veux préciser ici que grâce à