Vie chère : « C'est un problème de coûts mais aussi un problème de revenus »
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
POLITIQUE

Vie chère : « C'est un problème de coûts mais aussi un problème de revenus »

Propos recueillis par La Rédaction
Jean-François Carenco Ludovic MARIN / AFP
Jean-François Carenco Ludovic MARIN / AFP

Le ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, estime que la constitution d'un panier de produits à prix régulés pourrait aider à faire baisser le coût de la vie à Mayotte comme dans les autres territoires ultramarins, mais que cela passe surtout par la création d'activité et de valeur.

À Mayotte, où 77% de la population vit sous le seuil de pauvreté, comment permettre une baisse du coût de la vie ?
Le problème de vie chère que l'on retrouve ici et sur toutes les îles est accentué (à Mayotte, NDLR) par la pauvreté, par une population qui grandit à toute vitesse. C'est un problème de coûts mais aussi un problème de revenus. Il nous faut travailler sur le problème des revenus qui est une problématique globale. Il faut que cette île vive mieux. Parler de vie chère sans dire ça, c'est régler...