• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Foncier : quelle stratégie de développement pour la Guyane

FXG Vendredi 26 Février 2021 - 09h12
Foncier : quelle stratégie de développement pour la Guyane

Présenté lors du conseil d’administration du 25 février, le plan stratégique de développement de l’établissement public foncier d’aménagement de la Guyane rassemble un plan pluriannuel d’intervention (PPI) pour les missions foncières, un plan stratégique opérationnel (PSO) pour les missions d’aménagement urbain et un plan pluriannuel d’activités agricoles (PPA).

 Dans le cadre des activités agricoles, les principaux projets de l’EFPA concernent l’aménagement des secteurs : Yaoni (Roura/Cacao) - Landau (Régina) ainsi que plusieurs périmètres à Iracoubo. Ces projets doivent permettre l’installation d’une centaine d’agriculteurs sur environ 7 000 ha, ainsi que l’approvisionnement d’usines biomasse à partir de la défriche agricole.

Pour le volet foncier, les principaux projets concernent la maîtrise foncière du transport en commun en site propre (TCSP) à Cayenne, la construction du nouveau pont du Larivot et du doublement de la RN1, et la rénovation urbaine de Saint-Laurent du Maroni et Cayenne. Par ailleurs, la régularisation foncière à Maripasoula doit se poursuivre.

Enfin, grâce aux financements ministériels du début de l’Opération d’Intérêt National, de nouveaux projets vont éclore à Montsinéry-Tonnegrande, Matoury, Cayenne, Macouria, Rémire-Montjoly, Kourou, Roura, Saint-Laurent du Maroni et Mana. Une attention particulière est portée sur la qualité du cadre de vie puisque le label « écoquartier » est systématiquement recherché. Ces secteurs OIN représentent un potentiel de plus de 7 000 logements (26 000 habitants), équivalent de la ville de Kourou ou de Rémire-Montjoly. Quant au foncier d’entreprise, il représente 1 500 emplois.

L’investissement total de l’ensemble des acteurs dans l’OIN peut être estimé à environ 1,8 milliards d’euros, soit plus de 2 000 emplois par an pour l’aménagement et les constructions.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos