• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Assemblée plénière de la CTG - L’hommage appuyé du président à Serge Patient

XP.LP. Jeudi 28 Janvier 2021 - 14h35
Assemblée plénière de la CTG - L’hommage appuyé du président à Serge Patient
Les élus de la CTG réunis en assemblée plénière, le 16 décembre 2020. - CTG

Ce matin se tenait la première assemblée plénière de la Collectivité territoriale de 2021. L’hommage à Serge Patient aura occupé la plus grande partie de la séance.

« Personnellement, je peux le dire, je considère Serge Patient comme un des meilleurs écrivains de la littérature guyanaise, sinon le meilleur. » 

Ce jeudi matin à Suzini se tenait la première assemblée plénière de la Collectivité territoriale de 2021. Si les points à l’ordre du jour* ont rapidement été votés à l’unanimité; c’est l’hommage qui a précédé la minute de silence demandée par Rodolphe Alexandre et rendue à Serge Patient, premier président de l’Etablissement publique régional (EPR) et décédé la semaine passée, qui aura occupé la plus grande partie de la séance.  

L’occasion de revenir sur le parcours littéraire et politique remarquable du fondateur de l’UTG, récipiendaire du prix Carbet. 

Le président de la CTG nous avait livré au lendemain de la disparition de l’auteur du « Nègre du gouverneur » les souvenirs marquants qu’il a gardé de celui qui fut un temps un rival en politique avant de devenir une véritable « tutelle intellectuelle ». 

« Je le dis avec la plus grande conviction, pour moi Serge Patient est un des plus grands auteurs Guyanais. On me reproche de dire que Damas s’est égaré en politique, moi je pense que la politique a desservi Serge Patient et qu’il a toujours été fait pour la littérature. Sans la politique, il aurait probablement bénéficié des mêmes lobbies que Chamoiseau et nous aurions notre Goncourt guyanais ! » déclare-t-il en conclusion de cette première assemblée plénière de l’année. 

« Mon souvenir le plus marquant avec lui demeure le moment où j’ai eu l’honneur de lui remettre le prix solennel du prix Carbet au nom de son président Edouard Glissant ou encore de Chamoiseau qui faisait partie du jury. Ses membres étaient unanimes pour le lui accorder et j’avais eu l’autorisation de lui en faire part un peu à l’avance. Il n’y croyait pas, mais alors pas du tout ! Il m’a fallu beaucoup insister au téléphone en lui donnant ma parole pour l’assurer de cette distinction tant il avait été victime de complots et de perfidies dans le monde politique. Je pense que ce beau souvenir a encore davantage fécondé notre relation », se remémorait la semaine dernière celui qui fut aussi son adversaire en politique quand il était directeur de cabinet de l’un de ses plus farouches opposant : Georges Othily, à l’époque où ce dernier venait de prendre la tête du premier conseil régional. 

« Serge avait un verbe haut, une véritable richesse dans l’écosystème de la sémantique française : les débats étaient tout à fait épiques. On pouvait être sidéré par la balance des mots, par la rudesse des tournures de phrases : c’était de très haute envolée ! Et puis quelle culture ! » déclarait Rodolphe Alexandre. 

La clôture de la séance aura été l’occasion de réitérer les différentes formes d’hommage qui devraient lui être rendus. 

« On a raté le coche, c’est dommage, mais nous aurions souhaité pouvoir faire un portrait de son vivant comme ça a été le cas pour les autres personnalités politiques qui devraient donner leur nom aux futurs bâtiments de la CTG que nous construisons actuellement (à savoir Messieurs Karam, Lony et Othily ndlr).  On envisage aussi de baptiser un prix de poésie à son nom, au côté d’un prix René Maran de littérature ou d’un prix Monnerville pour les juristes. » conclut le président de la CTG. 

* L'ordre du jour portait sur l’exonération d’octroi de mer pour les produits et industries liées à la lutte contre le Covid, sur la mise en place d’un nouveau schéma pour l’accompagnement de la parentalité, ou encore concernant le référé qui suspend le nouveau marché attribué à Air Guyane : à lire dans nos prochaines éditions.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos