Squat Bambou : du courant pour 20 à 40 euros par mois
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

Squat Bambou : du courant pour 20 à 40 euros par mois

Après le drame qui, samedi, a coûté la vie à une jeune femme de 26 ans enceinte, plusieurs réunions ont eu lieu hier à Cayenne et à Rémire-Montjoly . Dans le viseur des autorités : les raccordements électriques illégaux et les marchands d’électricité.

Nous connaissions les marchands de sommeil, ceux qui dealent des emplacements dans les squats contre rémunération... des formes de loyer absolument illégaux... Il existe aussi des marchands d’électricité. Et ce n’est pas EDF qui est le prestataire...

Après la mort, samedi, d’une jeune femme de 26 ans enceinte, électrocutée, les regards se sont tournés vers le squat Bambou, à la limite entre les communes de Cayenne et Rémire-Montjoly. Un squat où vivent quelque 1 300 habitants, selon le président de la Collectivité territoriale (CTG), qui s’exprimait hier soir dans le journal télévisé de Guyane La 1ère. Rodolphe Alexandre a ainsi condamné cette « marchan-disation