À Paris, les dealers vantent la marchandise de Guyane sur les réseaux sociaux
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
FAITS DIVERS

À Paris, les dealers vantent la marchandise de Guyane sur les réseaux sociaux

FXG, à Paris
Sur le marché parisien, la cocaïne provenant de Guyane est promue sur WhatsApp...
Sur le marché parisien, la cocaïne provenant de Guyane est promue sur WhatsApp...
 Le Canard enchaîné consacrait la semaine dernière un article à la politique pénale instaurée par le parquet de Cayenne en direction des mules : pas de poursuite à moins de 1,5 kilos de cocaïne transportés, mais des mesures d’interdiction de fréquentation de l’aéroport Félix-Eboué pendant six mois et une inscription au fichier des personnes recherchées (lire nos éditions précédentes). La médiatisation de l’affaire a conduit le parquet à mettre un terme à l’expérience au 30 septembre, alors que s’ouvriront les assises de la sécurité en présence de Gérald Darmanin et Eric Dupont-Moretti.

Mais on aura appris que, pendant les grandes vacances 2022, 1 139 convoyeurs de drogue ont pu ainsi éviter des poursuites judiciaires. Une tonne de cocaïne a été saisie.

En juillet, 56 mules ont été repérées sur un seul vol ! Sur la ligne retour, Paris-Cayenne, 44 porteurs de valises avec 416 000 euros se sont faits attrapés.

La police judiciaire estime à 13 tonnes la cocaïne qui arrive par avion de Guyane.

Sur le marché parisien, cette provenance est un gage de qualité sur les boucles WhatsApp des dealers. La cocaïne en provenance de Guyane est vendue en promotion à 60 euros le gramme  (notre photo).