Rémire-Montjoly : le boulevard Bassière bientôt fermé à nouveau ?
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
INFO FRANCE-GUYANE

Rémire-Montjoly : le boulevard Bassière bientôt fermé à nouveau ?

Gaëtan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr)
La signalisation mise en place à partir du Parc Lindor l'année dernière lors de la fermeture du même axe routier.
La signalisation mise en place à partir du Parc Lindor l'année dernière lors de la fermeture du même axe routier. • G.T.

Les seuils d'alerte piézométriques ont été dépassés ce week-end sur la montagne du Tigre. Selon nos informations, la préfecture a proposé une fermeture du boulevard Bassière qui n'a pas été validée par la mairie de Rémire-Montjoly, rassurée par la bonne météo.

Le boulevard Bassière aurait pu fermer dès ce lundi soir pour une durée de "minimum dix jours". C'est la proposition qui a été soumise par le préfet en réaction à la forte pluviométrie de la fin de semaine dernière. 

En effet, les seuils d'alerte sur deux des quatre indicateurs piézométriques* ont été dépassés sur site. L'accumulation des intempéries entraine un risque de glissement important - comme il y en a déjà eu par le passé - sur le flanc de la montagne du Tigre située en amont de cet axe routier.

* La piézométrie est la mesure de profondeur de la surface de la nappe d'eau souterraine

Un des glissements de la montagne du tigre, au-dessus du boulevard Bassière, en 2021 • IJ

La proposition de fermeture a été analysée dans la journée d'hier en mairie de Rémire-Montjoly. L'édile, Claude Plenet, n'a pas souhaité une fermeture immédiate. Il nous répond : "S'il avait continué à pleuvoir ce lundi j'aurais peut-être pris une autre décision. Le météo nous laisse de l'espoir car il n'y a pas de grosses pluies prévues dans les jours à venir."

 
Malgré le soleil de ces deux derniers jours, les niveaux piézométriques sur deux capteurs "sont toujours au-dessus du seuil d'alerte et risquent de le rester un moment, même si le temps devient plus clément", explique Frédéric Tronel, directeur du Bureau de recherches géologiques et minières en Guyane ce 24 janvier.
 
Une fermeture à tout moment

D'après nos informations, ce n'est pas la première fois que ce boulevard stratégique de l'Ile de Cayenne a failli fermer cette année. Le niveau d'alerte avait déjà été dépassé un peu plus tôt ce mois de janvier, lorsque de fortes intempéries touchaient déjà la Guyane. 

On comprend ainsi que la nouvelle fermeture de cette route pourrait survenir à tout moment. Il est d'autant plus inquiétant que la menace survient chaque année de plus en plus tôt. L'année dernière, l'axe avait été coupé le 8 mars avant de finalement rouvrir le 23 aout dernier. 

La mairie de Rémire-Montjoly, le BRGM, et la DGTM le 22 aout dernier au bd Bassière pour officialiser sa réouverture. Ils se trouvent devant une partie du flanc de montagne à risque, au bord de la route.

Le mauvais souvenir des embouteillages monstres causés par cette fermeture pèse à nouveau au-dessus de nos têtes. On rappelle enfin, comme nous l'écrivions le 22 aout dernier que : "la mairie n’envisage pas de fermer la route pour plusieurs mois à la suite comme au cours des deux années passées. Elle privilégierait différentes fermetures de (relativement) courtes durées." Une information qui correspond à la proposition de fermeture de pour "minimum 10 jours" soumise par la préfecture ce mois.

 

Les services de la DGTM et du BRGM surveillent de manière quotidienne le flanc à risque de la montagne du tigre.

La zone à risque selon l'arrêté municipal de la mairie de Rémire-Montjoly