La Guyane victime de la fuite des cerveaux
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !

La Guyane victime de la fuite des cerveaux

Kerwin ALCIDE

Une étude publiée cette semaine démontre que les jeunes diplômés guyanais préfèrent travailler en France. Et ceux qui rentrent après un séjour ne tirent pas toujours bénéfice de cette expérience.

En début de semaine, l'Institut national d'études démographiques (Ined) a rendu public un rapport sur l'insertion professionnelle des jeunes ultramarins en France, comme en Outre-mer. Le premier enseignement de cette étude réalisée en 2007 est que 30% de jeunes de 18 à 34 ans, nés en Guyane, résident en France.
Les premières raisons de cette migration sont les études et l'emploi. L'étude