• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Octroi de mer : les MPI se sentent menacées

X.P-L.P Vendredi 22 Janvier 2021 - 15h30
Octroi de mer : les MPI se sentent menacées
L'octroi de mer est appliqué sur les marchandises dès qu'elles arrivent en Guyane (ici à Dégrad-des-Cannes). La TVA n'entre en vigueur qu'au moment de la vente (photo d'archives)

L'association des Moyennes et Petites Industries de Guyane (MPI) dénonce la menace sur la production locale.

 Dans un communiqué paru ce vendredi à l'occasion du renouvellement de l'octroi de mer, l'association dénonce le dispositif qui envisagerait d'exclure les productions n'atteignant pas 5% du marché local ainsi que celle représentant plus de 90% de celui-ci. 

"Cette décision de la Commission Européenne serait fatale pour toute une partie de production locale : la filière bois, la production d'agrumes, de tomates, de yaourts, de ciments et de béton, pour ne citer que celles-là (…) ce sont plus d'un millier d'emplois qui sont directement menacés " peut-on lire dans le communiqué. " peut-on lire au sein du communiqué de presse. 

Ce dispositif serait nuisible à l'établissement des " productions naissantes (qui) seront tuées dans l'œuf " selon le courrier signé d'Ernest Prévot, président des MPI Guyane. Les industries établies seraient elles aussi menacées. L'absence d'exonérations ou de compensation des surcoûts liés aux matières premières y est interprétée comme une crainte de la Commission Européenne de voir le "petit marché" guyanais "trop protégé des entreprises multinationales européennes qui elles jouissent d'un grand marché unique de plus de 350 millions de consommateurs " indique l'association. 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire
2 commentaires
3 commentaires