• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Vie locale / Education

La Guyane fait ses dernières courses de rentrée

Samuel Zralos Samedi 29 Août 2020 - 16h38
La Guyane fait ses dernières courses de rentrée
Les courses de rentrée, version Covid-19. - Samuel Zralos

Les préparatifs de rentrée avancent pour les familles, comme chaque année. Mais plus lentement que d'habitude, à cause de la situation exceptionnelle liée au Covid-19.

Les familles viennent par vagues d'une quinzaine de personnes maximum à la librairie de Saint-Laurent, ce matin comme tout au long de la semaine. Comme la rentrée est en partie décalée à l'Ouest et que, sur tout le territoire, des rumeurs contradictoires ont circulé sur les dates de rentrée, certains parents semblent attendre le dernier moment. « On a beaucoup moins de clients, c'est très visible », confirme Pierre, Henry Dulciste, directeur commercial du Toucan. Les après-midi en particulier sont très calmes. « Normalement, fin août on court partout » toute la journée, explique-t-il.
Un vigile et du gel

Dans la libraire, la présentation de rentrée est installée normalement, face à l'entrée et aux caisses, pour un maximum de visibilité. Mais le Covid se cache dans les détails : masques et gel, bien sûr, ainsi qu'un vigile engagé « pour surveiller le respect des règles sanitaires ». Venue acheter « crayons de couleur, feutres, cahiers, classeurs, » et autres pour sa fille en terminale, Siong Yi se préoccupe plus de « chercher le matériel le moins cher » que de l'organisation de la librairie. Cette année, elle s'en sort pour 66 euros, seulement, car elle a « gardé le matériel pas utilisé de l'an dernier ». Avec 110 euros de courses, réparties entre librairie et supermarché, « pour un seul enfant » Floriane n'a pas eu autant de chance. Comme beaucoup, elle a attendu le dernier moment avant de faire ses courses, parce qu'elle ne connaissait pas la date de la rentrée. Mais, même s'il n'y a pas de grosses foules et que les clients sont plutôt disciplinés, la gestion a été « plus compliquée que prévu », d'après Pierre, Henry Dulciste. Pour s'adapter, la librairie tente de privilégier le dépôt de listes, que les clients ont juste à venir chercher.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
A la une

Sports

Une

Cyclisme : C’est reparti !

Alain PAULMIN Samedi 19 Septembre 2020
Une

Basket : la nouvelle équipe en...

Alain PAULMIN Vendredi 18 Septembre 2020
Une

Cyclisme : Le Gruppetto, un...

Alain PAULMIN Jeudi 17 Septembre 2020