• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Economie/Formation

Des fonds européens qui augmentent et une nouvelle structure de formation régionale

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr Samedi 2 Juillet 2022 - 16h17
Des fonds européens qui augmentent et une nouvelle structure de formation régionale

Les subventions européennes renforcent leur présence sur le territoire tandis qu'on en sait un peu plus sur la nouvelle structure de formation professionnelle régionale.

Les subventions des fonds européens en Guyane augmentent
L'Europe augmente sa surface financière en Guyane. D'après le site de la Collectivité territoriale, on serait sur un financement global pour 2021-2027 de près de 650 millions d'euros hors plan de relance d'une hauteur de 140 millions d'euros.
Le Fonds européen de développement régional (Feder) passe de 338,1 millions d'euros à 409 millions d'euros. Il est accès sur les projets de transition écologique et de cohésion sociale.
Le fonds social européen est estimé entre 69 millions et 79 millions d'euros. Sur la page de la CTG, il apparaît deux fois. Nous avons tenté de joindre par téléphone, Thibault Lechat-Vega, vice-président délégué aux affaires européennes afin d'obtenir une précision, sans succès.
Le FSE doit permettre le développement de la formation professionnelle. C'est le fonds qui a rencontré le plus de difficultés à être consommé entre 2015 et 2021. Il était de 150 millions d'euros dont 94 millions encore gérés par l’État.
Le Feder-CTE de 19 millions d'euros doivent aider les relations entre les pays du plateau des Guyanes.
Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche et l'aquaculture (Feampa), c'est 33 millions d'euros destinés à favoriser une pêche durable. A ce titre, l'achat des bateaux anglais désarmés ne rentrent pas dans les projets subventionnés, pour l'instant.
Le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) doit compenser avec 85 millions d'euros le plan stratégique national (PSN). Il était de 112 millions d'euros la période précédente.
Un partenariat avec le Cnes apporte 22,78 millions d'euros. Il est réparti entre les cinq programmes de subvention, mentionnés auparavant.


Un village de formation devrait voir le jour en septembre
Il devrait être le futur de la formation professionnelle mise en place par la Collectivité territoriale (CTG). Un village de formation aux multiples partenaires qui se retrouverait, pour l'instant dans six communes dont Camopi, Maripasoula, Apatou et Saint-Georges. L'université est un des partenaires du projet. L'Opérateur public régional de formation n'aurait donc pas de lendemain.
Le projet devrait être présenté lors de l'Assemblée plénière du 12 juillet. Si tout ne sera pas en place en septembre, la structure devrait quand même voir le jour et monter en compétence petit à petit.
La CTG refuse de se prononcer sur ce sujet, tant que toutes les garanties ne sont pas présentes.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
4 commentaires
Économie

Les offres d’emploi de la semaine

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 2 Juillet 2022

14 commentaires
A la une
1 commentaire

Sports

Faits divers

Léandro Lo champion du monde...

Avec Folha de S.Paulo Lundi 8 Août 2022
2 commentaires
Kourou et savanes

Kourou Futsal Street 2e édition

A. Paulmin Samedi 6 Août 2022
Ile de Cayenne

Championnat du contre la Montre...

A. Paulmin Samedi 6 Août 2022
Infos France et Monde
/3